RAS LA TOQUE DES MUSEUM SNACKS

Exténué d’avoir parcouru la dernière expo à la mode, lassé d’avoir fait la queue pour y entrer, vous n’avez plus qu’une envie : vous poser et vous restaurer. Après la culture, les nourritures terrestres ! Plutôt que de rechercher dans le quartier l’encas réparateur, vous vous précipitez vers le lieu in-door de tous les désirs.

Nouvelle file d’impatients. Les musées : dernier lieu branché de reproduction des chenilles processionnaires. Enfin installé, il vous faut encore attendre pour obtenir la carte. Et puis la suite : plus de plat du jour, service débordé, erreur sur la commande… sans compter les prix exagérés.

Vous vous consolez en admirant le décor du restaurant du Musée d’Orsay ou du Café Marly au Louvre, ou bien encore la vue exceptionnelle de la terrasse du Georges au Centre Pompidou. Sachant que certains endroits sont à fuir carrément, comme les stands fast-food « restos du monde » du Carrousel du Louvre : une vraie cantine ! Ces établissements profitent d’une rente de situation et nos amis touristes étrangers ou de province sont victimes du côté pratique du pseudo « tout-en-un » : entrée plus repas sur place.

Alors, ne confondons pas visite culturelle et excursion ! Il est trop dommage de gâcher la magie de la confrontation avec des œuvres d’art par le souvenir médiocre d’un repas raté.

Signé : Petitgrognon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s