LA FERRANDAISE, RUE DE VAUGIRARD

Vous êtes de grands carnivores comme moi ? Votre chéri aime « le boeuf et les patates » ? – (c) Foresti- , ce restaurant est fait pour vous !

La Ferrandaise est une race de vache originaire d’Auvergne, que vous allez pouvoir goûter dans cet établissement proche du Luxembourg.

Gilles, le patron du restaurant, va en effet choisir et acheter sa viande sur place et fait en général confiance aux petits producteurs locaux, tant pour la viande que pour le fromage, mais aussi pour les crustacés et même le vin.

Voilà de quoi mettre les gourmands en confiance.

Ces mets d’exception se dégustent dans un cadre superbe. Le restaurant est très haut de plafond, des poutres et pierres apparentes ajoutent au charme du lieu.

Des photos originales de vaches, enfermées dans des cadres en plexiglas, donnent une touche de modernité au décor. Sur chaque table, un petit pot de fleur de sel. Les chaises sont recouvertes d’un soyeux tissu rouge, les tables pas trop près les unes des autres, on s’y sent bien.

L’immense cave voûtée, qui peut accueillir 45 personnes, vaut le détour, c’est l’idéal pour une soirée en amoureux, demandez dans ce cas une des alcôves.

Carole et Gilles forment une très bonne équipe. On sent la bonne humeur et le professionnalisme.

En guise d’apéritif nous goûtons un Bugey-Cerdon, un vin pétillant rosé de la région Rhône-Alpes. C’est frais. Idéal pour préparer le palais. L’amuse-bouche qui suit est un velouté chou-carotte servi dans une jolie petite tasse. Le velouté est bien crémeux, ça augure quelque chose de bon pour la suite !

D’ailleurs les entrées arrivent vite. Nous apprécions le service discret et rapide. J’ai commandé un velouté aux lentilles vertes du Puy, crème fumée et chips de lard. Mon assiette contient la crème et la chips et Carole vient verser le velouté par-dessus. Ca sent bon, la crème commence tout doucement à fondre. C’est un délice. Le gourmand qui m’accompagne a choisi le chou farci au foie gras et échine de porc sur un bouillon de légumes, et vu sa mine réjouie il se régale ! Le chou est bien cuit, il reste croustillant et la garniture fond dans la bouche.

Avant le plat nous goûtons des queues de langoustines sur un fond de chorizo et haricots tarbais, c’est surprenant et audacieux. Et les coquilles saint-jacques (bretonnes) sont cuites à la perfection.

Lire la suite.

La Ferrandaise. 8 rue de Vaugirard. 75006. RER B, station Luxembourg. Ouvert du lundi au samedi, fermé samedi midi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s