CHEZ KATZ’S : UN VRAI DINER AMERICAIN

Souvenez-vous du film Quand Harry rencontre Sally. La scène la plus connue se déroulait chez Katz’s, à Manhattan, Sally y simulait un orgasme. Paris a maintenant son Katz’s ! Le nom rappelle le film bien sûr mais aussi le prénom de la patronne : Katia, en parfaite hôtesse de dinner américain, très bien dans son rôle.

Après de gros travaux (ils ont tout refait du sol au plafond), Katz’s a enfin ouvert. Un long bar derrière lequel tout est préparé vous accueille sur la droite. Vous pouvez vous installer sur les hauts tabourets qui font face au bar ou dans les 3 petites salles du fond. Le top : le box sur la droite en allant vers le fond du restaurant : intime et cosy. La couleur dominante est le rouge. De jolis tableaux et photos de New-York décorent les murs. Pas de doute, on est bien à Manhattan. Sur les tables les cartes attendent, mais aussi la moutarde et la fameuse HP Sauce.

La carte est variée : salads de 7,90 € à 9,90 €, appetizers de 5 € à 9 € (nachos, soup, garlic bread), bagels de 6,90 € à 9,50 €. Qui dit diner americain dit burgers et sandwichs bien sûr. C’est donc sans hésiter que mon invité commande le Katz’s Burger XXL (11,90 €) et moi le classique sandwich au pastrami-comme-à-New-York (11,90 €).

« XXL » : oui il porte bien son nom le burger : 2 gros steaks de charolais bien épais le garnissent, la salade est fraîche, les pickles sont présents, le pain est moelleux. Un délice. Il est accompagné de grosses frites et d’un petit coleslaw servi dans son ramequin.

Mon sandwich est présenté tel que mon imaginaire le voyait : coupé en 2, le pain de seigle peinant à contenir la multitude de fines tranches de pastrami, recouvert de sauce et de salade. Des pickles viennent apporter la touche relevée à l’ensemble. Ma salade de pommes de terre recouverte d’oignons est bonne. Conseil : ne la finissez pas si vous voulez profiter d’un dessert.

Côté desserts on est dans le classique américain : cheesecake, apple crumble, gâteau au chocolat, cupcakes, brownie, pain perdu au sirop d’érable. De 4 € à 6 €. Aucune hésitation à avoir : je commande le cheesecake, un des rares gâteaux que j’apprécie. Mon invité se laisse conseiller par Katia, ce sera donc une Iced chocolate float. Dans un grand verre arrive un chocolat frappé dans lequel repose une boule de glace vanille. Le dessert du moment à New-York paraît-il. A manger à la cuillère ou à boire à la paille, c’est ludique et gourmand.

Mon cheesecake est bien sucré, crémeux. Il est lisse et légèrement brillant sur le dessus. Très sucré, c’est comme ça que c’est bon ! La « crust » aurait mérité d’être un tout petit peu moins molle mais l’ensemble est réussi.

Un petit café pour finir le repas et nous pouvons ré-atterrir à Paris après 2 heures passées dans ce joli delicatessen.

Chez Katz’s. 3 rue Mouffetard. 75005. Ouvert tous les jours. Métro Cardinal-Lemoine.

Publicités

3 réflexions sur “CHEZ KATZ’S : UN VRAI DINER AMERICAIN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s