LE RELAIS DE l’ENTRECOTE : MOUAIS…

« Mouais »… Seul mot qui me vient à l’esprit. C’est court ? Bon je développe…

Une formule unique. Déjà j’aime pas. Ca me rappelle les voyages organisés et le menu imposé après le passage obligé dans la boutique de babioles locales. En entrée « une salade croquante et ses noix », nous récite la serveuse. Traduction : quelques bouts de salade en sachet agrémentés de noix trop sèches et de 4 rondelles de radis fadasses.

Mais où qu’elle est la viande ??? Ah oui ok là, juste sous la tonne de sauce. Moi j’aime bien voir ce que je mange. Dommage.

La sauce fait la réputation de l’établissement. Ah bon ? Eh bien je préfère une bonne béarnaise maison à ça. Pour rigoler, je demande à une serveuse le secret de la sauce. « C’est une délicieuse sauce qui est fabriquée dans un laboratoire et envoyée dans toutes les prestigieuses adresses du Relais de l’Entrecôte : Dubaï, Genève… mais c’est un secret de famille, je ne peux pas vous dévoiler la recette ».

Pour rigoler encore, j’appelle une deuxième serveuse. Là encore le par-coeur est maîtrisé :  »C’est une délicieuse sauce qui est fabriquée dans un laboratoire et envoyée dans toutes les plus prestigieuses adresses du Relais de l’Entrecôte : Dubaï, Genève… mais c’est un secret de famille, je ne peux pas vous dévoiler la recette ».

Les serveuses et leur sourire convenu me font penser à de piètres actrices, terrorisées par un metteur en scène hystérique qui les surveille d’ailleurs du coin de l’oeil dans la salle. Il rôde entre les poteaux.

Le service se fait en 2 fois. Pour faire genre. Y’aurait moins de sauce, ils pourraient servir en une seule fois. Les frites à volonté ?? En effet mais si vous avez le toupet de demander, une soupe à la grimace vous sera servie et les frites présentées sur un tout petit plateau, semblant signifier « ça suffit maintenant ».

J’y retournerai ? Euh non. Sauf pour rigoler. Mais ça fait cher la place.

Le Relais de l’Entrecôte. Formule 23,50 €. Plusieurs adresses dans Paris. Si vous voulez vraiment y aller, y’a les pages jaunes !

Publicités

9 réflexions sur “LE RELAIS DE l’ENTRECOTE : MOUAIS…

  1. Moi, j’aime bien quand ça grogne !…
    146 euros l’addition ?… (j’ai l’oeil !), vous étiez combien à table ?
    C’est un resto pour américains, ma parole ….quoique avec leur dollar en berne, ils ont juste de quoi s’offrir un little Mac

  2. Préparer une sauce « en laboratoire » ?! ça fait peur… J’avais lu une critique dithyrambique de ce resto sur un blog il y a quelques années, mais aujourd’hui, grâce à ton œil exercé, je pense que je vais en faire l’économie…

  3. La formule a du succès et elle se trouve bien souvent imitée ; des querelles familiales sur l’usage du nom des restaurants, un héritage difficile, des concurrents opportunistes, des restaurateurs peu scrupuleux… bref il y a tout et n’importe quoi pour occuper la place et remplir la salle !
    Depuis de très nombreuses années, je ne vais que dans un seul de ces établissements qui cuisinent la sauce magique et pratiquent le second service de viande et de frites, c’est Le Relais de Venise, porte Maillot.
    J’adore cet endroit, mais je suis tout à fait conscient que la sauce est bien lourde et la digestion un peu lente.
    La gastronomie n’y est ni raffinée, ni recherchée… c’est un endroit tout à fait à part.
    Je comprends que l’on puisse ne pas aimer.
    Personne n’est parfait !

  4. T’es dure Vanessa… Moi je suis ultra méga super fan de l’entrecôte… Une ambiance bistrot sympa une viande très tendre et ze magic sauce, des super frites fines…des serveuses sympas.
    Bon, les gouts et les couleurs… -des autes … ; )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s