CHEZ BUBUNE // 2eme !

J’ai découvert ce joli restaurant il y a un an, voici ce que j’en disais à l’époque :

« Bubune », diminutif du prénom de la patronne, vous reçoit chez elle, dans sa salle à manger. Vous avez à peine franchi le seuil que le ding dong retentit. Un gros chat endormi vous accueille dans l’entrée et vous voilà dans un intérieur très coquet, boisé, avec des poutres au plafond, un bar en briques, de jolis meubles chinés ici et là, des lampes qui tamisent l’ambiance. Le décor est intime et chaleureux. Le mari de Bubune, Charles, (sosie de Dustin Hoffman !) vous place, tandis que madame excelle dernière les fourneaux.

Les entrées, entre 6 € et 14 €, donnent toutes envie : jambon serrano et salade du moment, « mon foie gras des Landes », gelée de miel, fraîcheur de saumon fumé bio, pleurotes aux épices douces, ou langue de boeuf sauce gribiche. Nous commandons le foie gras et le saumon. Une très belle tranche de saumon recouverte d’une jolie sauce rosée est présentée sur une petite salade du marché (car Bubune part tous les matins faire son marché, panier sous le bras), c’est frais, bien assaisonné et copieux pour une entrée….

Aujourd’hui, plus de petit chat dans l’entrée, à sa place trône fièrement un joli buste. Un bubuste ?

C’est avec un grand plaisir que je suis retournée Chez Bubune juste après Noël. On s’y sent toujours aussi bien, Bubune a un mot pour tout le monde entre deux allers-retours dans sa cuisine où elle officie seule.

En entrée : soupe de potiron et châtaignes dans laquelle nagent de belles tranches d’andouille (de Guéméné of course !). La soupe est crémeuse, de grosses châtaignes se cachent à l’intérieur et quelle bonne idée ces tranches d’andouille que l’on n’a pas l’habitude de déguster dans une soupe !

Autres entrées proposées à la carte : médaillon de langouste entouré d’une farce fine et saumon fumé // son foie gras des Landes, gelée de miel // pressé de canard confit aux foies de volaille.

On est le 28 décembre, j’ai envie de prolonger Noël, j’opte donc pour le chapon en fricassé, velouté aux morilles et sa cocotte de légumes. Le chapon est fin, les morilles gorgées de sauce. Un régal… comme d’habitude ici ! La cuisine est artisanale et faite maison, ça se sent.

Autres plats proposés par Bubune ce midi-là : noix de saint-jacques sur velouté de corail // coeur de filet de boeuf à l’émulsion de foie gras // demi-rognon de veau // dos de cabillaud au beurre d’orange.

Les desserts : cristalline de pommes au lait d’amande // riz au lait à la pistache // verrine de pruneaux au vin vieux // pot noir et sa tuile géante à l’orange…

Je n’ai malheureusement plus très faim et je le regrette. Mais Bubune a une solution à tout ! « Le café accompagné de ses petites choses ». Et là on pense à ces restaurants qui nous servent un macaron sans goût ou une cigarette russe molle (expérience vécue…), eh bien Bubune, elle, cuisine chaque semaine des petites douceurs : langues de chats, financiers, rochers, cookies, qu’elle vous apporte dans de jolies boîtes en fer. Chacun se sert comme il veut, c’est à volonté !

Une mention spéciale pour le financier en forme de coeur au goût exquis d’amande amère ! Et moi qui pensais ne plus avoir faim…

Chez Bubune. 16 rue Jouffroy-d’Abbans. 75017. Métro Wagram. Ouvert le midi du lundi au vendredi. Tél : 01 42 67 60 10. Entrées de 6 € à 15 €, plats de 15 à 24 €, desserts 8 €.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s