LE BISTROT D’EUSTACHE

Nous voilà dans le vieux Paris, dans un bistrot années 1920 qui a gardé l’âme de la Belle Epoque. En bas un grand bar où les habitués boivent un verre en compagnie du sympathique patron, en haut une atmosphère plus intime aux murs ponctués de tableaux très jazz. Car le jazz a toute sa place ici. Très connu pour être le premier sur Paris à avoir accueilli les artistes du jazz manouche, Patrick organise très souvent des soirées jazz dans son bistrot.

Le soir où nous y sommes allés un guitariste oeuvrait. Au programme : de la variété française. En guise d’apéritif nous dégustons un Mercurey blanc et rouge : les 2 à conseiller.

Et il est l’heure de passer à table pendant que les habitués se retrouvent de plus en plus nombreux. L’ambiance est chaleureuse. Œufs mayo pour moi, foie gras pour mon invité. On est dans le classique bistrot : pas de grande surprise mais pas de déception non plus. Autres entrées : filet de sardines, carpaccio de bœuf, escargots de Bourgogne. Entrées de 8 € à 16 €.

Sur l’ardoise un plat m’avait fait de l’œil à mon entrée dans le restaurant « la pintade au chou ». Une délicieuse odeur de chou avait d’ailleurs au même moment envahi la salle. C’est décidé je commande ça pendant que mon invité opte pour le magret de canard rosé accompagné d’un gratin dauphinois que le patron nous promet d’être succulent. Et il a raison : il est fait dans les règles de l’art : les pommes de terre sont coupées très finement et ont un goût subtil d’ail. Les bords du plat ont dû être bien frottés au préalable comme la tradition l’exige ! Ma pintade, elle, arrive bien chaude et le chou est imbibé du jus de cuisson, je me régale.

Autres plats : tartare de bœuf, bavette à l’échalote, côtes d’agneau au thym, pavé de canard rôti. Plats de 13 € à 18 €.

Arrivés au dessert nous n’avons plus un gros appétit. C’est que les portions sont généreuses ici ! Ce sera donc crème brûlée et café gourmand. Ma crème sent bon la vanille et le café gourmand est composé d’une mini-mousse au chocolat, d’une mini-crème brûlée aussi bonne que la grande et d’une tarte aux poires maison. Desserts autour de 6,50 €.

Un bistrot parisien comme on les aime, en plein cœur de Paris. On y va tant pour l’ambiance et la musique que pour partager une grande tablée entre amis.

Le Bistrot d’Eustache. 37 rue Berger. 75001. Tél : 01 40 26 23 20. Métro Les Halles. Ouvert tous les jours du mardi au dimanche.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s