LA GIOIA, LE RESTO DE JEAN-ROCH

Jean-Roch, le VIP Room… Pas trop des endroits que j’aime fréquenter habituellement. Mais poussée par la curiosité, je me décide à aller dîner à la Gioia, le restaurant italien de Jean-Roch, à l’étage du VIP Room Theater rue de Rivoli. J’y invite Christophe, ça m’amuse de l’imaginer là-bas.

Une foule de curieux s’est amassée devant, JR vient de sortir du restaurant pour s’engouffrer dans une voiture avec chauffeur. Vigiles imposants dans leurs doudounes (marquées JR dans le dos), hôtesses reliées entre elle par talkie. Ouahouu.

La déco de cet immense loft est magnifique. Les tableaux de Basquiat et de Keith Harring côtoient un autoportrait de Bono.

Le design a été imaginé par Jean-Roch et créé par son architecte italien Gianni Ranaulo.

Une énorme verrière au centre de la salle surplombe le dance floor. Si votre tête à tête vous ennuie, regardez ceux qui dansent.

CETTE CARTE !! Il fait sombre dans le restaurant. Très bonne idée que cette carte éclairée.

Pina colada en apéritif. C’est marqué dessus, c’est bon on est bien au VIP.

Christophe se la joue bling et commande la salade Karl Lagerfeld. Une salade de crabe d’Alaska et sucrine quoi… Crabe copieux, le tout bien assaisonné.

Je goûte le foie gras. Il est bon mais je regrette qu’il ne soit pas servi avec des toasts ou même du pain. Non, à la place j’ai des petits pains façon pâte à pizza très salés et gratinés au fromage. Avec le foie gras ça passe moyen…

Ouf, mon plat me fait oublier cette déconvenue. Penne au parmesan. La scénographie a été bien pensée. Les penne arrivent et sont préparées devant vous dans une énorme meule de parmesan. Flambées au cognac, elles font fondre délicatement le fromage des parois de la meule. Résultat : des pâtes al dente au goût très prononcé de parmesan. Une réussite.

(on admire au passage le joli tatouage de la dame sur la droite).

Christophe opte pour le poulet au citron. Belle cuisson mais nous avons été incapables de savoir ce qui recouvrait la volaille (?).

Il se fait de plus en plus tard, le son augmente, les lumières se tamisent, les tables se rapprochent, les clients aussi… Nous passons au dessert. (désolée pour la qualité des photos, il faisait très sombre).

Pannacotta et tarte au citron. Bons desserts. L’atout majeur du restaurant reste les plats principaux.

Bon alors on y va à la Gioia ? Ce n’est pas un restaurant que je décommanderais, loin de là. Le décor, les proportions valent une visite. Les idées sont bonnes : l’épicerie attenante au restaurant, le coin poissonnerie, le charriot de mozzarrella, la carte éclairée. Idéal pour un petit creux lors d’une nuit festive.

La Gioia. 188 bis rue de Rivoli. 75001. Ouvert du mardi au samedi. Métro : Tuileries. 40 € à la carte.

Publicités

4 réflexions sur “LA GIOIA, LE RESTO DE JEAN-ROCH

  1. Bonjour,
    Pour un dîner anniversaire de 6 personnes prévue à la GIOA le 19 décembre 2013 quel menu + vin + champagne pourraient être sympas ? suivi d’une soirée au VIP ! quel tarif est suggéré par la maison ?
    Merci. ; )
    Cordialement,
    nelly

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s