PIKILIA, UN BON TRAITEUR GREC

Vous oubliez la grisaille parisienne dès la porte du restaurant Pikilia franchie. Tout est blanc et bleu, aux couleurs de la Grèce. Une dizaine de couverts façon table d’hôte, un jeune cuisinier derrière ses fourneaux : Aias. Il a voulu reproduire l’ambiance typique d’un restaurant de village grec. On entre, on s’installe, on fait comme chez soi. Musique grecque, magazines, livres sur le patrimoine du pays.

La cuisine est ouverte sur la salle, le jeune patron peut ainsi continuer de préparer ses spécialités tout en conseillant ses clients.

Je m’approche, je vois qu’Aias est en train de répandre une onctueuse béchamel sur un gratin de macaronis. J’en veux une part ! Malheureusement c’est pour le lendemain… Le patron me console en me vantant les mérites de sa moussaka.

Quelques clients ont fini leur dîner, d’autres viennent prendre des plats à emporter, car le jeune homme fait aussi traiteur. L’ambiance est bonne et les clients se laissent vite aller à échanger quelques mots.

Nous nous installons au son de la musique grecque. Assiette découverte. Le patron nous demande nos souhaits, moi j’aime tout, je lui fais donc confiance : « mettez ce que vous voulez dans l’assiette ! »

Tarama, ktipiti, feuilles de vigne, tapenade, caviar d’aubergines, petits piquillos farcis, oignons au vinaigre balsamique, caviar relevé de poivrons. Nous mangeons à la grecque, c’est-à-dire l’assiette au milieu et on pioche à l’aide du pain pita. Les feuilles de vigne sont doucement citronnées et relevées à la menthe, le tarama cache quelques crevettes, le caviar d’aubergines est ultra fondant… C’est un délice. Comptez 4 € ou 5 € pour les mezze froids.

Le patron nous fait aussi goûter le poulpe et les calamars. Les deux préparations ne sont pas trop fermes comme c’est souvent le cas. Agrémentée de céleri et de carotte voici une entrée légère et pauvre en calories.

Le plat du jour est ce samedi là de la seiche aux épinards. Nous la commandons ainsi que ma part de moussaka qui m’attend depuis tout à l’heure. La seiche est mélangée au riz et aux épinards, le tout semble mixé ; et la moussaka, en plus d’être garnie de béchamel et de viande, déborde de légumes. Plats autour de 7 €.

Ma voisine de table semble se régaler avec son petit gâteau tout rond. Je le commande. Le patron m’explique que c’est traditionnellement un dessert de Noël à base de cannelle et d’orange mais qu’il est tellement bon qu’il le sert toute l’année. Mon invité goûte le fameux yaourt grec, recouvert de miel. Plus qu’un yaourt c’est une vraie crème, je me dis d’ailleurs que je vais m’en acheter plus souvent, c’est tellement crémeux ! Desserts 1,50 € à 3 €.

Quelques vins grecs sont à déguster chez Pikilia au pichet et au verre (4 €).

Si comme nous votre dîner chez Pikilia vous a plu, deux options se présentent à vous : y revenir dîner, prendre quelques mets à emporter, ou faire votre marché dans le petit rayon épicerie du patron : de quoi ramener un peu de soleil grec à la maison.

Pikilia 1 avenue Gambetta 75020, tél : 09 54 92 15 36. Métro Père Lachaise. Ouvert tous les jours de 10h à 21h30. Assiettes 10 €, 12 €, et 15 €.

Publicités

2 réflexions sur “PIKILIA, UN BON TRAITEUR GREC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s