UN CHAT AU BRISTOL

Il s’appelle Fa-raon et il est né le 24 mai 2010. C’est un chaton persan de Birmanie, aux yeux bleus océan, réputé pour sa sociabilité. Jusque là rien d’étonnant…

Et pourtant on a de quoi l’envier. Effectivement ses petites pattes de velours foulent chaque jour le sol du prestigieux hôtel parisien 5 étoiles Le Bristol. Aussi fou que cela puisse paraître, ce nouveau petit résident est lâché dans le hall de l’hôtel et peut aller prendre l’air, quand bon lui semble, dans le jardin à la française de l’établissement de luxe.

Le petit félin a été lâché dans ce lieu majestueux afin de rappeler l’esprit chaleureux et familial qu’ont toujours voulu mettre en lumière les propriétaires de l’hôtel (la famille Oetker). C’est donc le Président directeur général, Didier Le Calvez, qui a lancé cette drôle d’idée d’intégrer un animal à son palace. Cette opération marketing prend donc légitimement la suite du programme VIP enfants avec l’intégration d’une mascotte : un petit lapin en peluche nommé Hyppolyte offert à tous les bambins séjournant à l’hôtel. En effet l’hôtel cherche à travailler de plus en plus sur le marché des enfants en pleine expansion.

Dans cette démarche de séduction, les petits et les grands seront comblés. Ils pourront, au gré de leurs envies, caresser le doux pelage du chat persan qui ne demande que ça. Ronron assuré de la part de sa Majesté !

Je me demande si ses croquettes sont cuisinées par le chef aux trois étoiles du Bristol, Eric Fréchon. De quoi se lécher les babines !

Hôtel Le Bristol, 112 Rue du Faubourg Saint-Honoré.

Edit de 13h : trouvées sur le blog du Bristol ces quelques clichés de Fa-raon. Il a l’air d’être malheureux ce matou, non ?

Publicités

15 réflexions sur “UN CHAT AU BRISTOL

  1. Chère Mathilde, ne serait-ce pas une pointe de jalousie de votre part de traiter Cha raon d’empaillé …??!
    A quand un lapin angora dans l’agora des hotels de luxe ?

  2. Jalouse d’un chat empaillé? On aura tout vu…
    Petitgrognon, je pense que le monde n’est pas encore prêt pour les lapins. Ce qui entraîne d’ailleurs des mouvements inquiétants au sein de leur communauté. Je vous renvoie à l’ouvrage qui aborde le mieux le sujet « Return of the Bunny suicides ».

  3. le petit chat du 10 downing street n’est pas mal non plus et va peut être assister au mariage de Cate et de William

  4. Dear Mathild,
    of course, I recommand you also aussi my other book : « The Bumper Book of Bunny Suicides »
    Sincerely yours, Andy Riley

  5. Je trouve cette idée vraiment sympa. Et en effet, ça fait très chaleureux, cette idée qu’un animal « réside » (mon dieu) dans l’hôtel toute l’année.

    Puis bon, son prénéom est chouette!

  6. Cela me fait penser au musée de l’ermitage à St Petersbourg qui accueille également des chats , à la base c’était pour chasser les souris….
    En tout cas , c’est une bonne idée ce petit chat pour calmer les clients énervés ou pas
    Je sens que je vais aller y faire un tour, seulement prendre un thé à coté de ce chat exquis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s