L’ERE DU TEMPS (fermé)

C’est la bonne surprise de ce début d’été 2011 : l’Ere du Temps, un joli bistrot qui oscille entre modernité et classicisme et ce, dès la façade. A l’intérieur, c’est tout aussi raffiné : pierres, mobilier en bois, banquettes, suspensions modernes et une énorme ardoise où sont notées toutes les suggestions du chef.

Les deux patrons, Ludivine et Cyril, sont parfaits dans leur rôle : charmants, souriants, maîtrisant leurs produits tout en mettant en valeur le talent de leur chef. En voilà deux qui ont bien compris le rôle d’un restaurateur.

A la lecture de la carte, je choisis d’emblée le foie gras de canard mi-cuit. Il est maison me précise Ludivine, parfait ! Deux tranches garnissent mon assiette. Le foie est bien marbré, rosé et très parfumé. Ni trop salé, ni trop fade comme c’est souvent le cas. Le chutney de figues et mangue qui l’accompagne est bien sucré et le verre de Sancerre offert avec cette entrée est bien pensé.

Mon amie (appelons-la Soso) opte pour les rillettes de saumon, servies dans un petit pot à l’ancienne. Fondantes, les rillettes sont présentées avec du citron et une tomate confite pour la touche colorée.

Nous n’avons pas de mal à choisir la suite. Un plat m’avait fait de l’oeil depuis le début du repas : le filet de canette aux pêches et ses pommes grenaille. La canette est servie bien rosée, c’est un régal avec les pêches chaudes et fondantes. Mais la palme revient aux pommes grenaille : les meilleures jamais dégustées ! Toutes petites, bien salées, à la peau croustillante et l’intérieur fondant à souhait. Je ne laisserai pas une seule miette dans mon assiette.

Après les rillettes, Soso enchaîne sur un suprême de pintade Vallée d’Auge et sa compotée de pommes fruit. La volaille est bien tendre, la sauce présente et elle aussi a le droit aux fameuses pommes grenaille. Décidément, nous nous régalons.

Comptez 7 € pour les entrées et les desserts, 17,50 € pour les plats.

Sur la carte des vins, plusieurs références au verre sont proposées comme le Sancerre dégusté avec le foie gras ou le Viognier IGP 2009 côté blancs. Côté rouges : un Touraine Mesland réserve 2009 ou un Saint-Chinian AOC 2008 vous sont proposés.

Tandis que Soso opte pour le café gourmand, je commande le petit pot de chocolat au lait à l’ancienne. Cette merveille de crème au chocolat pourrait faire office de pâte à tartiner tant elle est gourmande, chaque bouchée est un régal. Sûrement le dessert phare de la maison.

Nous avons été ravies de découvrir ce charmant bistrot. J’ai souvent l’occasion de partager mes repas avec Soso 🙂 et nous étions d’accord pour conclure que nous n’avions pas découvert depuis longtemps un bistrot aussi charmant que l’Ere du Temps.

L’Ere du Temps. 145 rue de Saussure. 75017. Ouvert du lundi au vendredi. Métro Brochant.

Publicités

5 réflexions sur “L’ERE DU TEMPS (fermé)

  1. Soso, en plus d’être ultra-sympatoche, a trois énormes qualités : elle habite Paris, elle est très dispo et très gourmande.
    Et j’aimerais rajouter « golri ».

  2. Soso est ravie et très honorée de pouvoir si souvent accompagner son amie Vanessa (appelons-la Hansi) à la découverte de nouvelles perles de l’art culinaire… Soso est de plus absolument enchantée que Hansi la trouve « golri » car c’est vraiment pour elle le plus beau des compliments !! 🙂 Donc bref, vous l’aurez compris Petit Grogon jaloux : Soso n’est pas prête, mais alors pas du tout !! … à vous laisser sa place… 😉
    En vous souhaitant une excellente continuation… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s