OTH SOMBATH : EN ROUTE VERS UNE ÉTOILE ?

Le Oth Sombath, restaurant thaïlandais gastronomique rue du Faubourg Saint-Honoré, j’en avais déjà longuement parlé ici, à l’ouverture.

Un an après, j’y suis retournée. L’enchantement est toujours là. Et cette fois j’ai eu la chance de rencontrer Oth Sombath himself ! Récit en images :

En guise de mise en bouche, nous avons découvert une salade de riz au poulet, parfumée au melon et à la citronnelle. Agréable et frais même si l’alliance riz-melon n’a pas plu à tous les convives.

Champagne dégusté : Pierre Paillard

Première entrée : Hoy Shell, soit des saint-jacques rôties, sauce coriandre. Deux belles noix étaient emprisonnées dans un gros ravioli. La gelée de tomates qui les accompagnait était un peu relevée et le chou rouge en émincé divin à tremper dans la sauce coriandre.

Deuxième entrée : Pet Tom Ka : un velouté au lait de coco et magret de canard. Le chef cuisine évidemment beaucoup au lait de coco. Son petit secret pour obtenir une soupe aussi veloutée ? Utiliser deux laits de coco différents. Cette délicieuse entrée bien relevée m’a beaucoup plu, à un détail près : dur dur de découper le magret dans une assiette creuse.

Vin dégusté : Bandol, Château de Pibarnon rosé 2010

Premier plat : Pla Yang : daurade royale aux aromates thaïs. J’avais déjà admiré la précision du chef dans les cuissons. Ici, le poisson a été grillé dans une feuille de bananier. Imaginez une peau bien saisie et une chair tendre à souhait qui s’effrite par une simple pression de la fourchette.

Deuxième plat : Neua Luk Wa : filet de veau parfumé à la banane et au cumin. Plat réalisé à partir de 2 currys différents. Un veau cuit encore une fois à la perfection. Point besoin de couteau !

Vin dégusté : Bandol « La Migoua », Domaine Templier 2008

Assortiment de desserts : des petits nems de banane et leur sauce au vin rouge et au gingembre se partageaient l’assiette avec le fameux taco thaï = une crème de coco reposant sur des petits bouts de châtaigne d’eau (fade à la texture de la pomme) et surmontée d’une petite gelée réalisée à partir de la feuille tenant le tout.

Vin dégusté : vin de table « Plénitude » Domaine Mas Amiel

Le chef : Oth Sombath

Les prix des menus défient toute concurrence : menus déjeuner à 28 € pour entrée-plat et à 35 € pour entrée, plat et dessert. Menu du soir à 40 €. A la carte compter de 50 € à 70 €. Menu dégustation à 70 € servi à l’ensemble de la table.

J’ai une fois de plus passé un délicieux moment au Oth Sombath. La cuisine thaïlandaise souffre d’une grande vulgarisation dans Paris, le chef Sombath lui redonne ses lettres de noblesse.

Oth Sombath. 184 rue du Faubourg-Saint-Honoré. 75008. Ouvert du lundi au samedi. Tél : 01 42 56 55 55. Métro : Saint-Philippe-du-Roule. Site : http://www.othsombath.com

Merci à toi Fabien pour l’organisation de ce dîner.

Publicités

3 réflexions sur “OTH SOMBATH : EN ROUTE VERS UNE ÉTOILE ?

  1. ça donne envieprécisemment au moment ou partons dans un excellent restaurant breton!!!
    Petite question: la provenance des sSt jacquescar la pêche est fermée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s