MA CHÈRE ET TENDRE

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est le tout dernier steakhouse de Paris. Une « eat place » pour les fans de meat. Le royaume des carnivores.

Alors oui, c’est un peu excentré, le restaurant est situé juste devant le Palais des Congrès, Porte Maillot. Mais le déplacement vaut la peine. On y va pour la star du lieu : le boeuf, qui se décline en 6 races différentes provenant de 5 pays. Charolaise, limousine, Aubrac et Salers mais aussi Simmental de Bavière, et Black Angus (Irlande, USA et Argentine).

Bavette, faux-filet, noix d’entrecôte, côte à l’os, onglet, T-Bone mais aussi carpaccio et tartares pour les inconditionnels de viande crue. Et enfin le mythique surf and turf pour se croire aux States (filet de boeuf et demi-homard se partagent l’assiette).

Souvent, les steakhouses se concentrent sur la vedette de la maison : la viande, au détriment des entrées, garnitures ou autres sauces. Le chef, Eric Brujan, n’a pas voulu vulgariser son steakhouse. Tout est travaillé. L’homme, qui a exercé plusieurs années dans le Massachussets, a rapporté dans ses valises de bonnes recettes américaines comme les vrais crabcakes, préparés comme dans le Maryland, ou la salade César, qu’il cuisine avec un poulet bio de Vendée, quand il ne la revisite pas avec des crevettes. Les tartares sont coupés au couteau, et les crevettes proviennent de Crystal Bay en Nouvelle-Calédonie.

Et le voilà le boeuf, seul en scène dans l’assiette, sans fioriture. J’ai choisi une entrecôte de l’Aubrac, bien maturée à l’affinage un peu plus long que les autres. Viande juteuse, cuisson parfaite, le couteau s’enfonce très facilement dans la chair. Toutes les sauces sont maison (la béarnaise est fameuse, bien épaisse), le gratin de macaronis à la queue de boeuf et huile de truffe est délicieux malgré une cuisson un peu trop poussée des pâtes. Unique déception de ce repas : les frites, ou plutôt les pommes allumette. Bonnes bien sûr, mais trop petites à mon goût.

En dessert un cheesecake qui ne démérite pas : bien aérien grâce à un mélange mascarpone/cream cheese.

Très belle carte des vins avec service en vinothèque, à partir de 6 cl. Superbes références pour qui veut se faire plaisir. Et bonne idée ce sharing sunday. On ne brunche pas, on partage. Tout : les entrées, les viandes, les desserts. Une belle découverte au nom si bien trouvé.

—-

Ma Chère et Tendre. 81 boulevard Gouvion-Saint-Cyr. 75017. Tél : 01 40 68 30 40. Métro Porte Maillot. Ouvert tous les jours. Menu déjeuner 35 €. A la carte : 60 €. Site.

—-

(c) Virginie Garnier et lesdélicesdevanessa

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s