cannette-vin

Faudra-t-il  bientôt ranger les tire-bouchons au placard ?

Voilà que le vin en canette fait une nouvelle offensive en France, après quelques tentatives passées.

La société Winestar, une start-up montée avec le concours d’investisseurs (dont on ne dit pas s’ils ont de la bouteille), fait le pari d’imposer son vin en boîte, au milieu des rayons de canettes de bière et autres boissons énergisantes. Une idée venue tout droit du Japon, où le vin australien en boîte métal fait un tabac.

Public visé : les jeunes, habitués dès leur plus jeune âge à suçoter l’aluminium des canettes de soda.

Une seule appellation Corbières est pour l’instant proposée en trois variantes : un blanc, un rouge et un rosé. Tous issus du même domaine « Château de l’Ille ».

L’argument de vente est le côté pratique du contenant qui a donc la… primeur (c’est le cas de le dire), sur le contenu.  Pensez donc : plus de bouteille à transporter en pique-nique ou dans le TGV. Autre avantage : fini le risque du vin bouchonné.

Pauvre Bacchus : il risque de tomber de son tonneau, en découvrant  la « mise en boîte » de son breuvage préféré.

La diffusion est pour l’instant confidentielle : quelques drugstores, cavistes ou Carrefour City de centre-ville. C’est quand même un comble de devoir subir embouteillages et bouchons pour aller acheter sa canette de vin !

Enfin, une question se pose : le gigantesque tableau de Véronèse, exposé au Louvre : « Les Noces de Cana », qui illustre le miracle de l’eau transformée en vin, ne risque-t-il pas d’être bientôt rebaptisé : « Les Noces de Canette » ?

 

Petitgrognon