LA TARTE TROPÉZIENNE À PARIS

photos37

Après Toulon, Saint-Raphaël et Aix-en-Provence, la fameuse brioche garnie de crème tropézienne arrive à Paris !

Il n’existe qu’une seule véritable Tarte Tropézienne : celle d’Alexandre Micka, qui a été baptisée ainsi par Brigitte Bardot lors du tournage du film de Roger Vadim « Et Dieu créa la femme ». La recette est jalousement gardée secrète. Encore aujourd’hui la technique de fabrication demeure inchangée, et ce depuis 1955 ! Albert Dufrêne, Président du Groupe, met un point d’honneur à ce que la recette originale du créateur reste authentique.

Beaucoup de boulangeries s’essaient à la Tropézienne, sans résultat très concluant je trouve, alors autant faire un saut dans cette nouvelle boutique du 6eme !

—-

La Tarte Tropézienne. 3 rue de Montfaucon. 75006. Site.

La Tarte Tropézienne individuelle, 5,50 €

La Tarte Tropézienne 4-6 personnes, 23 €

La Tarte Tropézienne 6-8 personnes, 28 €

—-

Publicités

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ça donne envie !
    Elle est aussi belle et appétissante en vrai ? Quelles différences de goût y a t il avec d’autres tartes tropéziennes ?

    1. Magali dit :

      elle est encore meilleure en vrai et plus appétissante… même si j’habite le sud-est, je n’ai mangé l’originale qu’à SAINT RAPHAEL (ST TROP c’est pas trop mon « truc ») sous le petit marché couvert… une alvéole « MICKA » y vendait des tropéziennes d’anthologie.C’est un goût d’enfance, ma madeleine de Proust. Mais je n’en mangerais nulle part ailleurs que les adresses citées sur ce blog !

    2. Moi Moi dit :

      Ce qu’il faut retenir c’est qu’à Paris + Courchevel + l’aéroport de Nice, c’est que les tartes tropéziennes sont surgelées et en supermarché elles restent meilleures !
      La preuve, sur certaines étiquettes (SEULEMENT), vous avez un flocon = surgelé !

  2. Fachonne Victime dit :

    A déguster avec des tropéziennes aux pieds, of course…!

  3. petitgrognon dit :

    Waouhhh … Article sélectionné à la une de Libé food !

  4. Angélique dit :

    Habitant à st Raphaël et ayant fréquenté a plusieurs reprises la boutique mère à st Tropez, je trouve que le prix parisien « ajusté » est scandaleux. 5,50 euros pour de la brioche et de la crème, qui a déjà vu ça?

    1. heloo dit :

      Tout à fait d’accord avec vous, je trouve que le prix n’est pas justifié.

  5. Vous trouvez qu’aucune ne vaut la vraie,mais avez vous goûté celle de Gérard Mulot ?

    1. Gastraunoémie dit :

      Celle (et autres oeuvres) de Gérard ne se goûte pas , elle se déguste. C’est un artisan, presque un artiste… rien à voir avec de l’industriel bas de gamme. Au demeurant la notion de tropézienne est un leurre pour un presque gâteau polonais, un sandwich fourré à la pâtissière instantanée.

  6. 5,50 €, le prix parisien malheureusement…

  7. Gastraunoémie dit :

    Ah la crème du marketing! sous le soleil de la côte c’est déjà une aberration culinaire, mais les cigales font au moins passer la douloureuse.

  8. Monsieur le vicompte Didi dit :

    Véritablement délicieux! le puit d’amour une merveille malgré son prix prohibitif !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.