diktat alimentaire - photo franck chicot

Et v’lan !

Encore un nouveau rapport pour nous culpabiliser sur nos habitudes alimentaires !

On nous avait déjà seriné avec « Manger moins et bouger plus », « 5 fruits et légumes par jour »…

On nous avait taxés sur les sodas, les boissons énergisantes et autres boissons édulcorées.

On a interdit la publicité pour les compléments alimentaires aux heures de grande écoute.

Voilà que le Ministère de la Santé veut encore nous culpabiliser un peu plus, en collant des pastilles rouges, jaunes ou vertes sur les produits alimentaires !

C’est un certain professeur Hercberg (1) qui vient de faire cette proposition.

Déjà que les indications sur le nombre de calories contenus dans une préparation n’a qu’un effet fort limité sur le consommateur (y a qu’à voir la queue chez Mac Do !), il propose de signaler sous forme de pastilles rouges, les produits qui contiennent trop de gras ou de sucre !

Pourquoi ne pas s’attaquer à la source, c’est-à-dire taxer directement les industriels de l’agro-alimentaire dès qu’ils dépassent les bornes dans leurs labos !

C’est qu’il vaut mieux comme disait Sieyès, pendant la Révolution française : «  prendre l’argent aux pauvres, non pas parce qu’ils en ont beaucoup, mais parce qu’ils sont nombreux »…

Au fait, le professeur Hercberg ne prévoit pas de quelle couleur seront les pastilles sur les lasagnes qui contiennent de la viande de cheval … !

Petitgrognon

—-

(1)  Propositions pour un nouvel élan de la politique nutritionnelle française de santé publique dans le cadre de la stratégie nationale de santé –  1ère Partie : Mesures concernant la Prévention nutritionnelle« , rapport rédigé par le Pr Hercberg, 15 novembre 2013, remis au ministère de la Santé le 28 janvier 2014.

(c) photo Franck Chicot

—-