vin rouge en poudre

Bientôt dans nos poches des petits sachets de vin en poudre… !??

C’est ce qu’on peut imaginer pour bientôt, puisque la société américaine Lipsmark vient déjà d’annoncer la commercialisation, à l’automne prochain, du Palcohol, de l’alcool en poudre pour faire soi-même Mojito, Vodka-orange ou Margarita, en y ajoutant simplement de l’eau !

Alors pourra-t-on d’ici peu, apporter discrètement son Vosne Romanée ou son Mouton Rothschild, au restaurant, en demandant seulement une carafe d’eau, pour accompagner filet de bœuf ou canard au sang. Belle économie sur l’addition !

Sans compter l’enthousiasme des mouvements écologistes, devant la réduction des coûts de transports : plus de bouteilles à livrer : c’est la mort annoncée de l’écotaxe.

Finies les caves ou les cuisines encombrées de précieux flacons. Une simple armoire murale suffira pour abriter, à côté des dosettes de café, les sachets des grands crus : un avantage certain dans les petits appartements.

En allant plus loin, les habitués des bistros vont vivre une vraie révolution. Les amateurs d’un petit canon devront se contenter d’une pincée de… poudre pour exploser leurs papilles.

Il faudra cependant rester vigilant, car si le principe s’étend aux sodas, le consommateur devra s’assurer qu’en commandant un Coca à la terrasse d’un café, le serveur ne confonde pas avec un rail de coke !

 

Petitgrognon