L’ATELIER SAINT-GEORGES

Tiens, et si nous parlions burger ?

Du burger gastronomique, frais, maison mais version restaurant et non fast food ambiance « je porte mon plateau et je joue des coudes avec le voisin de tablée » (commune la tablée).

Non loin de la charmante place Saint-Georges se trouve l’Atelier Saint-Georges. A l’origine de ce projet, 2 collègues trentenaires qui ont quitté l’univers de la finance pour se lancer dans l’aventure de la burgermania.

L’atelier est élégant, à mi-chemin entre le loft moderne et l’ambiance petit écolier studieux avec tables en bois, ardoises. Mais surtout cet atelier est spacieux !

Pas de comptoir, on n’est ni dans un fast food, ni dans un fast good, mais dans un vrai restaurant où on a le plaisir de se faire guider à une table, de se voir remettre la carte, d’écouter religieusement la recette du burger du moment, et même – grand luxe – de papoter un instant avec le chef de salle. Last but not least, on est servis.

La tendance du burger gastronomique dure maintenant depuis 2 ans. Les patrons ont bien évidemment choisi de surfer dessus et de proposer du frais, du fait maison, des produits de saison. Pas de tomate en avril donc. One point.

Les buns viennent de la boulangerie Landemaine, dans le 18eme. Le boeuf est de Salers, il est coupé au couteau et principalement travaillé dans la poire. Les compotées et autres sauce sont maison, ainsi que les frites et les desserts. Two points.

Chaque burger fait référence à un grand nom de la gastronomie (Gaston, Fred, Inaki, Paul…) et chaque recette a été travaillée, testée, cuisinée. Ainsi le Monsieur Fred cache entre ses 2 moitiés de buns caramélisés du chèvre Sainte-Maure, de la betterave, de la mâche, de la ciboulette et des pignons de pain, alors que Monsieur Gaston propose du camembert et des pommes Granny sautées.

Le burger arrive vitesse grand V, le petit bun dodu est même tatoué pour l’occasion est porte un noeud pap’. J’aime ce genre de petit détail. Three points. Le steak se mélange au camembert, la garniture est plutôt bien dosée : copieuse mais ne débordant pas du bun. Les frites (que l’on peut choisir de patates douces) sont parfaites : longues, croustillantes et bien salées.

Même si le burger n’est pas énorme, c’est bien suffisant, on me propose donc un doggy bag pour ce cheesecake à l’appareil léger, presque mousseux. A goûter la prochaine fois : les cookies maison qui trônent fièrement sur le comptoir.

Un bel atelier qui s’inscrit dans la tendance parisienne. Les clins d’oeil au patrimoine culinaire français sont bien pensés.

L’Atelier Saint-Georges. 16 rue Henry-Monnier. 75009. Tél : 01 77 16 18 96. Fermé dimanche et lundi. Métro Saint-Georges ou Pigalle. Formule déjeuner 16 €Site.

Publicités

2 réflexions sur “L’ATELIER SAINT-GEORGES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s