LE ZINC DES NEIGES

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme je le disais sur Facebook et Twitter la semaine dernière, je suis allée dîner à Courchevel sans même quitter Paris. C’est ça la magie de la Capitale ! Invitée par le chef Frédéric Vardon (un de mes chefs chouchous, lire ici et ici) dans son restaurant le Zinc Opéra, j’ai pu goûter quelques plats de son resto-jumeau à la montagne, le joliment nommé le Zinc des Neiges.

Planche de charcuteries haut de gamme venant tout droit des maisons Guy Gros et Colette SiBilia (clic), recettes savoyardes qui sentent bon le fromage fondu et une escapade à Lyon avec quelques recettes emblématiques de la brasserie Léon de Lyon du chef Jean-Paul Lacombe. 

Allez on enlève ses après-skis, on se cale près de la cheminée sur les peaux de bêtes qui décorent les banquettes et on se laisse aller à la pure gourmandise dans une adresse chaleureuse, bien loin des clichés luxueux de la station. 

Après la charcuterie, place au pâté en croûte (maison évidemment) fort en goût et à la croûte qui sait se faire discrète, au saumon mariné façon harengs et servi avec des pommes de terre tièdes et de la crème. Elégant et roboratif : pile ce qu’il faut à la montagne.

La suite n’est que délice comme ces macaronis cuits dans du lait dans lequel on a fait infuser de la graisse de boeuf ; lait que l’on va justement réutiliser pour la béchamel de ce gratin aux champignons. Est-ce que vous sentez ce goût exquis ? Et la texture parfaite des ces pâtes ? 

Autre plat phare de la saison : des crozets aux truffes et au jambon, ou comment un plat montagnard devient gastronomique. 

Parenthèse lyonnaise avec des « chicagos » : des petits cervelas pistachés, intitulés comme cela car ils sortent de la machine à la vitesse d’une mitraillette. Mitraillette/gangster/chicagos = humour lyonnais 🙂

En dessert le chef a revisité le Paris-Brest en Paris-Courchevel, la crème y est bien dense, le chou léger.

Amis parisiens, nul besoin de monter à 1850 mètres d’altitude, quelques-unes de ces douceurs (comme les crozets ou le saumon) sont servies au Zinc Opéra. 

Le plat que j’ai préféré, les crozets, un pur régal servi à Paris !

IMG_3531

Zinc des Neiges. Rue Park City. Courchevel.

Zinc Opéra. 2 ru de Hanovre. 75002.

Formule déj entrée plat dessert 32 €, carte 50 €

Site.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s