LES DÉLICES D’APHRODITE

C’est l’histoire de 3 frères, les Mavrommatis, grecs, gourmands, nourris toute leur enfance aux bons petits plats de leurs mère et grand-mère.

Arrivés à Paris, ils ouvrent une épicerie et travaillent les recettes jusqu’à obtenir les mêmes que dans leurs souvenirs d’enfance. Le succès est au rendez-vous, ils ouvrent ensuite un restaurant, un traiteur puis des boutiques, et encore d’autres…

Les Délices d’Aphrodite est LE meilleur restaurant grec de Paris. Dans un décor de taverne typique, on y déguste l’excellence gastronomique du pays.

En guise d’entrées, un assortiment de mezze tous plus parfumés et savoureux les uns que les autres. Le tarama est bien clair et citronné, le houmous crémeux, le taboulé au blé concassé fleure bon le persil ciselé, le poulpe est mariné au céleri branche et à l’origan. Leur recette de ktipiti est divine ! Ce fut mon coup de coeur ce midi-là : un émincé de poivrons grillés mélangés à de la feta battue, du yaourt grec, des pignons de pain et de l’aubergine fumée, le tout bien mixé.

En ces jours de froid polaire, une entrée chaude est bien agréable, je vous conseille donc le tyri scharas : un mélange de feta et d’halloumi (un fromage de Chypre) grillés et proposés avec une salade. L’halloumi résiste un peu sous la dent pour finir par fondre dans la bouche, un régal !

La moussaka est une réussite, tout comme les boulettes d’agneau faites maison (d’ailleurs TOUT est fait maison) mais la médaille de la gourmandise revient au Pastitsio que j’ai dévoré en silence, ne prenant même pas la peine faire goûter mon plat à mes compagnons de tablée… Servi dans un petit ramequin sortant tout juste du four, le Pastitsio est un gratin de macaronis à la viande de porc recouvert d’une sauce tomate, le tout parfumé à la cannelle et à la menthe. Un plat qui se mange à la cuillère qui doit d’abord fendre une épaisse chapelure gratinée avant d’aller chercher les macaronis fourrés. – Là il faut imaginer la cuillère qui fend le gratin pour libérer un fumet qui vient titiller vos narines –

Si, contrairement à moi, vous n’avez pas goûté toute la carte ou presque avant le dessert, vous aurez peut-être encore assez d’appétit pour vous régaler d’un galaktobouréko, soit un feuilleté à la crème de lait et fleur d’oranger. Sinon, le yaourt brassé au miel grec et fruits secs sera parfait.

Quand on entre dans cette taverne, ou oublie tout, on pense juste à se régaler. Et parfois ça fait du bien.

Les Délices d’Aphrodite. 4 rue de Candolle. 75005. Tél : 01 43 31 40 39. Ouvert tous les jours sauf dimanche. Métro Censier-Daubenton.

Publicités

Une réflexion sur “LES DÉLICES D’APHRODITE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s