LE 1728 : UN ENDROIT EXCEPTIONNEL

Je vous emmène en voyage. Fermez les yeux. Nous sommes en 1728 !

Antoine Mazin, architecte de Louis XV, créé ce splendide hôtel particulier en plein coeur du « Faubourg ». 

Préservé pendant les gigantesques travaux du plus célèbre des barons, c’est un petit bijou de classicisme, témoin du 18ème siècle et admirablement restauré pendant 13 ans grâce à ses propriétaires actuels. 

4 salons composent le restaurant. J’ai eu la chance de déjeuner dans le salon « Pompadour », le plus féminin et le plus orné des 4. Parquet à la française, compositions de maîtres, portrait de Colbert, miroirs aux dragons, frises décoratives créent le décor. Nombreux sont les trésors retrouvés dans les caves et exposés dans les salons. 

Déjeuner au 1728 c’est un peu déjeuner en plein milieu du Louvre, les sublimes parquets, les boiseries et les corniches en plus. Ici on déguste les mets les plus raffinés sur des tables en marbre polies toutes les semaines, bien installés dans d’authentiques fauteuils florentins du 18ème siècle. 

Dans cet antre de l’art, du luxe et de l’élégance sont arrivés 2 chefs. Nicolas Roudier (passé chez Fréchon, Passard…) et Nicolas Trémolière à la pâtisserie (ancien pâtissier au Bristol).

IMG_4554

Le spectacle commence par un tartare de daurade et son émulsion de citron vert puis des langoustines et leur raviole d’oignon à la sauge sur lesquelles on vient verser un consommé qui achève de cuire les crustacés. 

IMG_4560

La belle tradition culinaire française s’exprime ensuite grâce à ce suprême de pigeon rôti accompagné de sa cuisse confite présentée sur une feuille de blette et farcie avec le foie et le coeur. 

IMG_4569 IMG_4570

Après un plateau de fromages à découvrir avec les plus grands vins d’auteur de la cave de l’établissement, place aux desserts réalisés par le talentueux Nicolas Trémolière.

IMG_4577

D’abord un biscuit moelleux aux amandes, emprisonné entre une tarte au jus de citron et limoncello à l’huile d’olive et un crémeux au citron sous une meringue. 

IMG_4580

Puis une mousse pralinée sur des fruits exotiques associée à une exquise pâte d’amandes. On n’ose à peine détruire cette admirable résille en caramel.

IMG_4583
IMG_4590 IMG_4594

Très belle formule déjeuner à 39 € comprenant entrée plat ou plat dessert. 

La cuisine de cet endroit hors du temps est à la hauteur du lieu et mérite ASSURÉMENT une étoile l’année prochaine.

Le 1728. 8 rue d’Anjou. 75008. Tél : 01 40 17 08 43. Ouvert du mardi au samedi. Métro Concorde.

 

 

 

 

 

Advertisements

Une réflexion sur “LE 1728 : UN ENDROIT EXCEPTIONNEL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s