LE PETIT SOMMELIER : UN BISTROT ? BIEN PLUS ENCORE !

– Préambule –

J’ai décidé il y a quelque temps (poussée par une amie, merci Mathou) de filmer mes escapades au restaurant. Voici donc le tout premier film d’une (j’espère) longue série. Pardon à ce Petit Sommelier qui fait office de cobaye. Les affres du montage… Le format n’est pas le bon, il y a des petits bugs mais il a tout de même le mérite de refléter l’excellente ambiance de ce bistrot et les talents du chef.

(musique Lisboa / Mélody Gardot)

En bonne Bretonne que je suis, j’ai habité pendant 10 ans dans le quartier de Montparnasse. J’ai donc dû passer une bonne centaine de fois devant ce Petit Sommelier sans y prêter la moindre attention, partant du principe que « toutes les brasseries autour de cette gare étaient mauvaises ». 

Punie ! Ca fait 10 ans que j’aurais pu me régaler à deux pas de chez moi. 

Dans ce petit bijou au pur décor de bistrot parisien tradi : moulures, miroir, banquettes, on aime les serveurs en tablier, les tables aux belles nappes et les serviettes en tissu bien épaisses. 

Aux commandes de l’établissement : Pierre Vila Palleja, ancien sommelier dans de prestigieux restaurants étoilés et Nicolas Bouillier aux fourneaux, arrivé depuis quelques mois (il a fait ses classes au George V et aux Fables de la Fontaine entre autres). 

L’arrivée de ce jeune chef talentueux a tout doucement bousculé les habitudes de ce bistrot qui s’endormait sur le foie gras, les terrines, les bavettes et autre île flottante ennuyeuse au dessert. Si l’on retrouve encore une belle carte bistrotière, cette fois les fournisseurs ont changé. Yvon Madec pour les huîtres, les frères Metzger pour la viande, Christian Parra pour le boudin et Hervé Mons pour les fromages. La mue a continué et la carte propose aussi plusieurs suggestions bistronomiques que je vous détaille en photo ci-dessous. Les associations sont audacieuses, les goûts précis, les mélanges de texture agréables et les dressages soignés. 

Pour clore le tout, un directeur passionné par le vin, qui adapte son discours aux béotiens pour leur faire découvrir des vins allemands, des portos inédits, des Bandol qui s’associent à merveille au gras du cochon espagnol. Le Petit Sommelier pourrait enfin se faire rebaptiser Le Grand Sommelier. 

IMG_1384
tartare de daurade au citron confit, lait de concombre et mousse de betterave
IMG_1388
saumon mariné façon gravlax
IMG_1396
ravioles de champignons et Bellota, crème de laitue, chips de butternut
IMG_1383
La Moselle allemande s’invite à table
IMG_1398
maquereau en ceviche, céleri rémoulade, crème de moutarde
IMG_1401
tartare de Charolais au couteau
IMG_1402
boeuf bourguignon servi en cocotte
IMG_1404
bar, purée de panais chocolat blanc
IMG_1416
poitrine laquée et pluma ibérique
IMG_1419
un exceptionnel Porto issu d’une seule récolte, vieilli 12 ans en barrique
IMG_1425
Paris-Brest revisité avec crème de pistache et noisettes caramélisées

Le Petit Sommelier. 49 avenue du Maine, 14eme. Tél : 01 43 20 95 66. Fermé dimanche. Menu déjeuner 15 €, menu carte 35 €. Ouvert en continu. Site.

Publicités

3 réflexions sur “LE PETIT SOMMELIER : UN BISTROT ? BIEN PLUS ENCORE !

  1. Très belle mise en valeur de cette magnifique brasserie. Pierre et son équipe sait rendre exquis le moment passé à sa table. A recommander, et vous le faites si bien (très bon choix musical).
    Flo & Steph

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s