LES THÉS CHUNLUN : PARMI LES MEILLEURS AU MONDE

IMG_4311 IMG_4313

C’est en 1858 que la famille Fu, originaire de la montagne de Chengmen à côté de la rivière Oolong, établit une boutique appelée Sheng Chun Yuan (source du Printemps). Elle produit et vend principalement du thé au jasmin. Au fil des générations, la famille étend sa culture de jasmin dans la montagne. Elle s’installe dans la ville légendaire de Fuzhou pour accroître sa renommée.

Dans les années 60, deux frères jumeaux issus de la 6ème génération prennent le relais et développent le thé au jasmin. Ils créent ainsi leur premier jardin de thé et de fleurs, établissant près d’un million d’acres de bases de culture à l’est, au nord et au sud du Fujian en cinq ans, et renouant ainsi avec la culture ancestrale.

Les feuilles de ce thé vert sont extrêmement parfumées, et on retrouve ce « nez » à la dégustation. Le thé est puissant, le jasmin du Fujian délicat. Chaque gorgée procure du bien-être. 

C’est l’un des meilleurs thés qu’il m’a été donné de goûter. Le joli étui blanc contient les feuilles, les coffret de luxe doré renferme de petits sachets individuels de poudre de thé (on dirait de l’or) pour pouvoir se faire des pauses thé de luxe partout : train, bureau, voyage…

IMG_4316 IMG_4322 IMG_4325

La maison nous rappelle d’ailleurs quelques principes de base pour la réalisation d’un bon thé :

  • Utiliser une eau pure (filtrée) à peine bouillie, de préférence dans une bouilloire électrique faite de céramique
  • des objets de thé loin de la cuisine et du gaz pour éviter qu’ils ne prennent une odeur dénaturant le thé
  • pas de savons, ni détergents
  • utiliser une petite théïère (contenant au maximum 0,5 l) ; il est préférable de la remplir plusieurs fois sur les mêmes feuilles de thé ;
  • la terre cuite est un excellent matériau qui absorbe et accumule l’arôme du thé (ne jamais nettoyer). Si la théïère est neuve, il convient de la faire bouillir un moment dans une casserole pleine d’eau à laquelle on aura ajouté des quantités de feuilles de thé déjà utilisées afin d’enlever l’odeur d’argile ;
  • chauffer la théïère en y versant en tournant un peu d’eau bouillante
  • ne pas remuer le thé dans la théïère après qu’il a infusé.

Un tel cérémonial n’avait pas pour seul but de sublimer l’arôme du thé, mais certainement celui d’en préserver les propriétés médicinales. Car oui, le thé est excellent pour la santé !

Les thés Chunlun arriveront en France en 2018 mais sont déjà disponibles ici (15 € les 100 gr). 

IMG_4328

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s