UMA : LES ACCORDS PARFAITS ET INÉDITS DE LUCAS FELZINE

IMG_3769
délicat guacamole en amuse-bouche
IMG_3783
ceviche de daurade jus de melon condiment algues

Le mieux quand on va découvrir la cuisine nikkei (passerelle entre le Japon et le Pérou) chez Uma, est de s’installer à l’étage, au comptoir, pour voir le chef fignoler ses assiettes et essayer de glaner les secrets de ses compositions. Car le jeune homme est passé maître dans l’art d’accorder les produits à grand renfort d’épices, de graines, de condiments. Sa cuisine, mêlée d’influences diverses, ne laisse pas indifférent. 

IMG_3792
gyozas canard et foie gras
IMG_3793
crabe soft shell et mayo divine

La base est solide. Passé par les cuisines de l’Arpège et de The Kitchen Gallery, Lucas Felzine, on s’en doute, maîtrise les techniques sur le bout des doigts. Et quel plus grand bonheur pour un chef d’avoir enfin ses cuisines et de pouvoir laisser libre cours à son inventivité. Car pour être inventif il l’est ! Le goût pour la cuisine nikkei et pour opérer des passerelles entre plusieurs pays permet au chef de se faire plaisir et d’utiliser dans ses recettes des produits parfois trop méconnus du grand public pour une invitation au voyage des plus inédites. 

IMG_3800
bolas de pommes de terre et boutargue

Des associations subtiles. Le veau se la joue coquet et s’acoquine avec le huacatay (une plante d’Amérique du sud légèrement citronnée et aussi utilisée en parfumerie), les bolas (boulettes de pommes de terre) prennent le large avec une boutargue délicatement salée, les gyozas emprisonnent du canard et du foie gras tiède archi-fondant. En cette fin d’été la daurade joue les prolongations avec un jus de melon suave tandis que le sarrasin apporte sa texture à un bouillon de pommes vertes et avocat. Le ceviche de tourteau est sublime et les fabuleuses tomates d’Olivier Durand (Nantes) sont mises en scène en gaspacho, assorties d’un bouillon froid à la crème de tarama. Magistral !

IMG_3809
filet de lieu jaune et petits légumes
IMG_3819
sphère de rhubarbe confit de goyave aux herbes et caramel de meskal (alcool mexicain)

Un final en beauté. Direction l’Argentine dans un premier temps pour (re)découvrir ces petites pâtisseries garnies de dulce de leche (les alfajores). Retour dans la garrigue avec un crémeux abricot romarin associé à un sablé pistache et un sorbet au yaourt grec. Et pour être vraiment bluffé on opte pour la sphère de chocolat blanc cachant en son coeur une compote de rhubarbe flirtant avec goyave et caramel de meskal. 


IMG_3776 IMG_3777 IMG_3780 IMG_3781 IMG_3786 IMG_3787 IMG_3790 IMG_3804 IMG_3811 moi OMB_1813 OMB_1881 OMB_1889

Une réussite à tous les niveaux. Et des prix travaillés au plus juste. Bien sûr, la cuisine de Lucas Felzine mérite qu’on s’y attarde plus longtemps qu’un simple déjeuner alors on y retourne pour succomber aux formules découverte (55 ou 67 €/pers.). 


UMA. 7 rue du 29 Juillet, 1er. Tél. : 01 40 15 08 15. Ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi. Plat du jour 19 €, menus déjeuner 25 € et 29 €. Métro Tuileries.


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s