LITTLE MANA (PARIS 10) : NADIA VOUS EMMÈNE EN VOYAGE : LIBAN, SICILE, GRÈCE…

Exit Ratapoil, le chef est parti en laissant sa place (et toute sa confiance) à Nadia, son ancien second de cuisine. 

Femme timide mais déterminée et engagée, cette « petite maman » (traduction du grec de « mana ») propose une cuisine inventive, fraîche, de saison, inspirée de ses nombreux voyages aux Etats-Unis et dans le bassin méditerranéen. 

Nadia ne pouvait pas rester dans l’ombre, il fallait que son talent s’exprime !

La voici donc, derrière son comptoir, préparant avec sérénité ses mezze, ses plats du jour ensoleillés et ses desserts crémeux et gourmands. 

La jeune femme aime utiliser des produits atypiques en direct de ses pays de coeur comme la poutargue et le miel des îles grecques, les épices et l’eau de fleur d’oranger achetées au souk arménien de Beirut, l’huile d’olive de Crète (Sitia, indice 0,03). A Paris, elle valorise les artisans et petits producteurs locaux en choisissant des produits frais d’Ile de France issus du marché St Quentin : légumes de Fabrice Robert (fournisseur de la Tour d’Argent), poissons de pêche dormante et responsable de chez Tom Saveurs, fromages de Rafael (chèvrerie normande de la Tuilerie Bio) etc.

Chez Little Mana, on commence par des mezze. Passage obligé. Ca permet aussi de pouvoir commander toute la carte (chaque suggestion est diaboliquement tentante) sans passer pour un glouton. Par ici le hoummous archi-crémeux recouvert d’huile (c’est pile comme ça que j’aime le déguster, presque noyé), les haricots blancs et chèvre frais, le labneh fondant à l’huile de menthe et concombre, et la boutargue fraîche de cabillaud. Et la foccacia qui l’accompagne est digne d’une brioche tant elle est moelleuse. 

Cet apéro était parfait, passons aux entrées ! Poulpe de roche en carpaccio, vinaigrette orange et sésame, feuilleté d’agneau confit raisins de Corinthe, poêlée de moules au poivre noir, porchetta de cochon fermier sur pain de campagne et cette question qui revient sans cesse : que choisir ? Les intitulés, les associations donnent déjà tellement envie !

L’un des best-sellers de la maison est cette aubergine Imam (juste au-dessus) cachée sous un monceau de manouri (fromage grec semi-doux) émietté, boeuf confit, herbes fines et tomates cerise. Je pense que tout le talent de la chef s’exprime dans ce plat : la cuisson de la viande est incomparable, le sel du fromage atténué par la suavité de l’aubergine et la texture apportée par les échalotes.

Histoire de bien vous faire saliver, voici quelques suggestions présentes à la carte : saucisse maison d’agneau épicée, polenta crémeuse, caille grillée au baharat (mélange d’épices à base de clous de girofle et cannelle, entre autres), tagliata de boeuf maturé tomates pacchino séchées, pavé d’églefin de ligne rôti au sumac, parpadelle maison en ragoût de cannette des Dombes. 

feuilleté à la mascarpone, noix, miel de thym

La maison propose aussi un très bon choix de vins naturels et fait aussi caviste. Vous y trouverez des crus français et étrangers (bio ou biodynamiques sélectionnés avec le caviste Le Vin en Tête), mais attention, l’appel des mezze de Nadia sera trop fort et vous serez attablés sans même vous en rendre compte ! 


Little Mana

72 rue du Faubourg-Poissonnière (10e)

Métro Poissonnière

Ouvert du lundi au vendredi pour le déjeuner, lundi au samedi pour le dîner

Plat du jour 15 €, mezze à partager à partir de 6 €

Site


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s