LES DÎNERS LYRIQUES DU BEL CANTO : L’OPÉRA AU RESTAURANT !

Je dois avouer avant toute chose que j’y allais un peu sceptique. Des serveurs qui chantent des airs d’opéra entre 2 plats me semblait être un « concept à touristes ».

Et puis je n’aime pas mélanger les choses. On va au spectacle puis on sort dîner. On dîne sur le pouce puis on assiste à un spectacle. (rigide vous dites ??) 🙂

Tout comme au 18eme siècle, lorsqu’on dînait à la Scala de Milan, le Bel Canto mêle les deux et c’est réussi, grâce notamment à la performance des jeunes chanteurs au talent incomparable. 

L’adresse est située sur les quais de Seine, juste derrière l’Hôtel de Ville. La Tour d’Argent jouit de la plus belle vue sur Notre-Dame depuis la rive gauche, j’ai trouvé le pendant rive droite ! Le restaurant est pourvu d’une belle salle à manger cossue aux tons chauds et aux nappes immaculées. 

Une mise en bouche légère et gourmande (gougères et saumon/crème/aneth) nous fait patienter pendant la lecture de la carte. Les classiques de la gastronomie française sont là : foie gras, saumon, paleron, fricassée de volaille, gambas à la plancha, dos de cabillaud. (J’y dînais juste avant la nouvelle carte de printemps, les plats ont donc changé depuis.)

Et voilà qu’un quatuor de jeunes chanteurs lyriques accompagnés au piano se mêle au ballet des serveurs sans toutefois perturber le service, mené bon train. Leur talent et leur proximité crée d’emblée l’émotion, le quatuor de Rigoletto était sublimement interprété. 

Avant d’enchaîner sur Carmen que la salle fredonnera aussi, on se régale d’un foie gras de canard et d’un saumon fumé aux lentilles. Du classique de brasserie, mais bien maîtrisé, sans ostentation. 

Le paleron braisé ne saurait être plus fondant, les gambas barbotent dans leur écume. Simple, frais, efficace. 

Un petit pot de crème pralinée (et sa tuile de grué de cacao) clôt notre repas et voilà que le Prosecco coule à flots dans la salle pour le grand final. Il est temps d’échauffer nos voix car le public va bientôt être mis à contribution pour entonner l’air célébrissime de la Traviata, le Brindisi. 

J’y retournerai avec joie. Il se dit que le Bel Canto de Neuilly jouit d’un somptueux décor, tout comme celui de Londres. 


Bel Canto

72 quai de l’Hôtel de Ville (4eme)

01 42 78 30 18

autres adresses sur le site clic

Menu lyrique 85 € hors boisson


 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s