LE BRUNCH DU FUMOIR (PARIS 1)

Nul besoin de préciser l’adresse.

Je pense que n’importe quel Parisien connaît l’endroit. Lancer un « on va bruncher au Fumoir ? » suffit. 

Adresse mythique du Louvre, institution parisienne vieille de 20 ans, le Fumoir est un grand classique que j’aime fréquenter à n’importe quelle saison. Mais je trouve que c’est le lieu parfait pour un goûter vers 17h lorsque la nuit tombe, en décembre, juste avant Noël, pour reposer nos petits doigts meurtris par le froid, les phalanges sciées par tous les sacs contenant les cadeaux de Noël. 

C’est si réconfortant de retrouver cette immense bibliothèque au fond, où règne une atmosphère paisible.

Si agréable de se lover dans les gros fauteuils club en cuir. J’ai d’ailleurs mon préféré, près de la lampe rouge, celui qui est un peu abimé. 

Car bien qu’il ait été rénové cet été, Le Fumoir laisse la plaisante impression que rien n’a bougé, d’autant que nombre de ceux qui font vivre Le Fumoir sont des visages que l’on a connus en venant ici quelques années plus tôt : que ce soit Dominique le responsable de salle ou le chef Henrik Andersson, l’équipe reste fidèle à l’établissement et participe à son intemporalité si précieuse.

Refuge, repère, lieu de rendez-vous avec les copains accoudés au bar pour l’apéro, endroit idéal pour mes réunions de travail (joies du freelance), je connaissais Le Fumoir sous tous les angles. Il ne me restait que le brunch à tester. 

Côté cuisine, on retrouve donc le chef Henrik Andersson, Suédois lui aussi, qui affiche plusieurs quinquennats au compteur. Sa particularité ? Il excelle dans la cuisine du produit, valorise le circuit-court et ne jure que par le fait maison (sauf pour les vins et les fromages). Malgré l’absence de tatouage ou de barbe, c’est le chef tendance par excellence, qui privilégie le naturel et les bons produits de saison, la Swedish touch en plus.

Une grande attention est accordée à chaque assiette, ce qui est loin d’être le cas dans les autres « grandes institutions parisiennes » qui ne font plus les efforts des débuts. 

Le brunch, généreux, proposé au prix de 27 € (le rapport qualité-prix est excellent) est servi tous les dimanches. Je vous conseille fortement de réserver votre table et d’y venir tôt, pour profiter du calme. le personnel est si attentif, si bien briefé que le client a l’impression d’être seul au monde, pourtant bien entouré d’une horde de gourmands. 

Thé vert au jasmin, jus de pamplemousse pressé ou jus de raisin rosé bio domaine Rivaton et voilà que commence la valse des assiettes, un peu comme à la manière des mezze libanais qui affluent sans relâche. Viennoiseries honteusement bourrées de beurre, rolls, banana bread, pain, confitures toutes faites maison.

Puis la star du brunch : le fameux oeuf bio benedict croûlant sous une épaisse sauce hollandaise à l’acidité bien équilibrée et garni de jambon basque. 

Autres alternatives : coeur de rumsteck et moelle fumée, oeufs brouillés aux champignons ou saumon en saumure à la suédoise (rimmad lax).

Les boissons chaudes étant servies à volonté, on savoure une autre tasse de thé en admirant la façade du Louvre avant de terminer en beauté par des pancakes bien fluffy recouverts de myrtilles et de sirop d’érable. 

Du classique, savoureux, frais et bien cuisiné. Ici on défend la bonne cuisine !

L’adresse est également très plaisante vers 16h, au goûter, juste après le coup de feu des 200 couverts servis le midi. Il faut alors tremper ses lèvres dans l’incontournable chocolat chaud auréolé d’une crème fouettée maison. Avec en main un livre emprunté dans la bibliothèque ou l’un des 15 titres de presse internationale mis à discrétion, c’est un vrai moment pour soi durant ces heures d’accalmie.


Le Fumoir
6 rue de l’Amiral Coligny 75001 Paris
Tél : 01 42 92 00 24
Ouvert du lundi au dimanche de 11h à 2h

Formule du midi : entrée + plat ou plat + dessert : 24€ ; entrée + plat + dessert : 28€

Formule du soir : entrée + plat ou plat + dessert : 35€ ; entrée + plat + dessert : 39€

Brunch du dimanche : 27€
(+ 6€ avec le brunch cocktail : coupe de champagne, Bloody Mary ou Mimosa)


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s