LE BAR DE BIONDI (PARIS 11) : L’ANNEXE SPÉCIALE TAPAS DU CHEF ARGENTIN FERNANDO DE TOMASO

On ne l’arrête plus et c’est tant mieux !

Après la Pulperia, Fernando de Tomaso a ouvert Biondi (article ici) et il y a 3 semaines, le Bar de Biondi, petite annexe collée au resto, qui fait le plus grand bonheur de tous les clients refoulés (gentiment hein !) chez Biondi. Le succès est là, le restaurant affiche complet tous les soirs. Alors on fait 2 mètres, on pousse la porte voisine pour se retrouver dans un grand espace très cantine chic le midi / bar à cocktails le soir. Au comptoir, sur les tables hautes ou sur l’enfilade de banquettes au fond de la salle, faites vos jeux !

Quand on arrive chez Fernando (qui adore faire le tour des tables, alpaguez-le il est très sympathique et son accent plutôt charmant), il nous reçoit comme chez lui et nous offre une terrine de volaille, du pain de campagne et des cornichons. « Comme ça vous êtes bien pour lire la carte ». 

On retrouve tout ce qui a fait le succès du chef : les ceviche plein de pep’s et ultra frais, tantôt daurade, tantôt du maigre ; les croquetas qui sont pour moi les meilleures de Paris : croustillantes, si moelleuses à l’intérieur, au goût délicieux et prononcé de jamon iberico. Essayez un peu de n’en déguster qu’une seule assiette ! 

Les fanas de coquillages pourront faire une excursion en bord de mer avec les Gillardeau proposées à la carte ; les autres se jetteront sur un saumon proposé façon gravlax et accompagné de choux de Bruxelles et de yaourt grec : ébouriffant. 

Toujours un choix de poisson : ce jour-là une sole meunière et son chou kale.

Je lui ai préféré le sublime cochon de lait rôti à la couenne bien grasse, proposé avec une crème de panais et des champignons des bois. 

En dessert, vous ne passerez pas à côté de l’incontournable de la maison, gourmand et régressif : le dessert au dulce de leche, travaillé de plusieurs façons : mousse, crème, glace, toujours hyper réconfortant. 

ceviche de maigre / dashi / eau de tomates

les fabuleuses croquetas

cochon de lait
le dulce de leche

J’ai tellement aimé cette annexe gourmande que j’y suis retournée le samedi soir suivant pour y humer l’ambiance nocturne. Les lumières se tamisent, la musique est plus forte, rythmée par les accents du shaker. La carte des cocktails est bien travaillée je vous conseille surtout le Mezcal Tiki (à base de mezcal, de citron et de tequila). 

Evidemment nous avons accompagné nos breuvages de quelques tapas. Les croquetas, bien sûr, commandées en (grande) quantité. Puis nous avons demandé conseil auprès du second. D’origine patagonienne, le bel Ulysse Molinet a eu carte blanche de notre part. Nous avons ainsi goûté un excellent carpaccio de tête de cochon sauce gribiche, des accras de tourteau, une fritura d’espadon mariné, une méga-crémeuse burratina, friture d’éperlan et jus de cresson, et des tacos aux chipotle / guacamole. 

Tout est divin, donc on recommande encore et encore, mais attention l’addition peut grimper vite, même si les premiers tapas n’excèdent pas 6 €. 

Une adresse que je vous recommande chaudement pour un dîner festif entre amis. Pensez à réserver. (C’était déjà complet le soir où j’y suis allée et ouvert seulement 2 semaines avant.)



Le Bar de Biondi

116 rue Amelot

75011

Ouvert du mercredi au dimanche, midi (12h à 14h30) et soir (17h à 1h du matin et 2h le week-end)

Tapas à partir de 6 €


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s