« CHEZ JUSTINE » À OBERKAMPF : LA CÉLÈBRE BRASSERIE SE RÉINVENTE

Tomettes, bois blond, escalier art Déco, moulures… La décoration de cette institution parisienne nichée en plein coeur d’Oberkampf est sublime. Ajoutons un jardin d’hiver et une belle hauteur sous plafond (jusqu’à 8 mètres à certains endroits) et le tableau est complet. 

C’est la bande des Triplettes (Belleville) et de Tripletta (20e) qui se cache derrière cette reprise. Le but est simple : redonner à cette chère Justine ses lettres de noblesse en l’inscrivant dans une démarche moderne voire inédite pour certaines recettes. 

J’y allais essentiellement pour découvrir leurs pizzas et j’ai eu le bonheur de découvrir une carte regorgeant de bons produits, de recettes qui sentent bon le sud, de viandes grillées au barbecue et surtout des plats cuits ou rôtis au four à bois dont l’odeur qui s’en échappe happe sans vergogne les passants affamés. 

Quand j’apprends enfin que leur approvisionnement est majoritairement local (volonté de Valentin Bauer et de Grégory Cossu), je suis convaincue avant même d’avoir goûté les plats. 

Départ imminent pour la Méditerranée ! 

Calamars frits, sauce tartare au citron confit / poivrons à l’ail rôti au four à bois et houmous / saumon fumé maison gingembre et coriandre / rotolino / focaccia barese / pecorino condiment poire / boutargue et citron…

J’opte en entrée pour une suggestion qui me saute aux yeux : un caviar d’aubergine et son oeuf confit, proche d’une assiette bistronomique. Les aubergines ont été cuites à la braise, vous imaginez donc ce petit goût fumé associé au liant d’un jaune d’oeuf parfaitement confit, quelques échalotes pour la texture, un assaisonnement parfait et beaucoup de coriandre pour le parfum. Fabuleux. 

Le comble de la gourmandise serait de venir Chez Justine s’offrir un repas composé de toutes les entrées de la carte ! (j’y songe). 

Et voilà qu’elle traverse la salle et fait tourner les regards : ma belle pizza napolitaine bien gonflée, alvéolée et ô joie ! pas trop cuite comme je les aime. Tous les ingrédients qui la composent proviennent d’Italie et sont certifiés DOP, Presidio slow food et IGP. 

J’ai choisi la Tartuffo : garnie de speck, de mozzarella fior di latte et d’une épaisse crème de truffe. Elle était belle, généreuse et sentait bon le feu de bois. Une des meilleures dégustées dernièrement (je suis toujours à la recherche de la meilleure pizza parisienne). Celle-ci entre bien évidemment dans mon TOP 5. 


Vous êtes entourés d’une bande de gourmands ? Sur réservation 2 jours avant, l’équipe sera ravie de vous préparer (pour l’ensemble de la tablée) des poissons de ligne en croûte de sel, un agneau de lait ou un cochon de lait rôti pendant des heures. 


Chez Justine

96 rue Oberkampf

75011

Métro Parmentier

Ouvert tous les jours de 8h à 2h

Tél : 01 43 57 44 03

Entrées à partir de 8 €, plat à partir de 15 € et pizzas à partir de 9 €

Site


 

 

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Gwen Gwen dit :

    J’aurais bien aimé une photo de l’œuf poché moi ❤️🤪

    Gwen

    1. il est confit pas poché et regarde mieux on le voit quand même 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.