LE CAFÉ DES MUSÉES : UN VRAI BISTROT EN PLEIN COEUR DU MARAIS !

C’est l’histoire d’une belle institution parisienne. D’un second souffle. L’histoire d‘une grande adresse bistrotière qui revit sous l’impulsion de ses 2 jeunes chefs japonais, formés dans les plus grandes maisons étoilées. 

Adresse incontournable du Marais, le Café des Musées fait partie de notre patrimoine à tous. Entre la place des Vosges et le musée Picasso (plutôt bien situé le bougre !), le restaurant a longtemps été le point de rendez-vous des amateurs d’art, des touristes, des hommes politiques…
Pour donner un nouveau souffle à cette adresse iconique il fallait la jouer fine. 
– Garder tout ce qui fait le charme de l’endroit : le carrelage, le bois, le mobilier bistrot, la banquette qui s’étire le long du mur. 

– casser les codes et proposer à la clientèle de déjeuner ou de dîner au bar, devant une toute nouvelle cuisine ouverte créée pour permettre aux gourmands d’observer la chorégraphie des deux chefs talentueux. (cette cuisine ouverte leur permet d’ailleurs de réaliser un « Menu de Daï », réservable à l’avance et servi par le chef directement au comptoir.)
 – moderniser la cuisine type bistrot sans la dénaturer en faisant confiance à deux chefs japonais Daïsuke Kikuchi et Ruri Nenoi, qui excellent derrière leurs fourneaux. Les gestes sont précis, rapides, les échanges entre les hommes se font dans un murmure, on sent qu’ils aiment rendre hommage à la très traditionnelle cuisine bistrotière. 


Ils ne travaillent qu’en direct avec des maraîchers d’Ile-de-France, des éleveurs de la côte Roannaise et des pêcheurs de Bretagne pour les fournir. Ils privilégient les agriculteurs certifiés bio et biodynamie. Les arrivages sont quotidiens et ils viennent d’entamer la certification du gaspillage zéro. Clap clap !

J’étais heureuse les coudes sur le comptoir face au spectacle ! Un verre de Brouilly, une terrine de campagne maison, ses pickles vinaigrés et la sensation d’être au bon endroit, au bon moment. 

Puis je me suis délectée d’un EXCELLENT boeuf bourguignon servi dans sa cocotte, bien chaud, mijoté au moins 5 heures et servi avec une purée de pommes de terre bien beurrée. 

En dessert, une crème caramel très régressive. 

Une VRAIE cuisine de bistrot dans une ambiance chaleureuse, des patrons fiers de faire revivre un endroit qu’ils aimaient profondément. Une réussite ! 

 

Pour vous allécher encore plus, la carte complète :


Le Café des Musées

49 rue de Turenne, 75003 Paris
Metro Saint-Paul ou Chemin Vert

Ouvert 7j/7, toute l’année
Du lundi au jeudi, 12:00-14:30 et 19:00-22:30

Du vendredi au dimanche, 12:00-23:00

01.42.72.96.17


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.