L’EXPÉRIENCE THOUMIEUX : LE PETIT-DÉJEUNER

« ma » table 🙂

C’est au sublime restaurant gastronomique que se déroule le petit-déjeuner. Chez Thoumieux, l’offre se décline en 3 propositions, toutes plus alléchantes les unes que les autres.

On les doit au chef d’orchestre de la brasserie Thoumieux et du restaurant doublement étoilé qui porte son nom, le prodige des fourneaux Sylvestre Wahid. Il s’est attaqué au petit-déjeuner et propose trois partitions culinaires de haute volée à découvrir tout au long de la semaine : le Bien-Etre, le Thoumieux et le Parisien.

Mes semaines étant caloriquement riches, j’ai choisi le Bien-Etre, la star de la maison paraît-il.

Ce petit-déjeuner réunit tout ce qu’il y a de plus healthy sans toutefois tomber dans l’écueil de la frustration, le piège de cette tendance plus qu’ennuyeuse. Débuter la journée sans gourmandise n’existe pas chez Thoumieux.

Les tartines aux céréales et fruits secs sont proposées avec du beurre d’amande, véritable bombe énergétique riche en protéines et en fibres.

Mets incontournable des petits-déjeuners/brunchs et de la tendance healthy en général, le fameux granola est présent. En général, je le boude, je ne prends jamais aucun plaisir à la dégustation d’un granola (trop sucré, trop riche, roboratif). Mais ici, le chef le présente avec le caillé de chèvre foisonné de Monsieur Fabre, une alternative saine et digeste au lait de vache. C’est léger, un peu salé, chaque bouchée en appelle une autre !

L’omelette quant à elle se fait blanche, assaisonnée de graines de lin, qui boostent l’organisme, et des peu conventionnelles mais délicieuses pousses de tétragone. C’est iodé, délicat. On sent que l’on se fait du bien.

Un festin zéro culpabilité à accompagner d’un jus détox au choix, entre le cocktail désaltérant eau de concombre, verveine et citron vert ; le combo green eau de coco, pomme et persil ; et le trio énergisant carotte, gingembre et curcuma (mon préféré !)

la verrière qui me permettait la veille d’assister au spectacle du restaurant gastronomique

 

exquis saumon mariné, presque confit !

 

enfin un bon granola !

 

les jus détox

Plus de végétal et de minéral d’un côté, moins de sucre, de matière grasse et de sel de l’autre : l’équilibre et la santé sont des vertus cardinales pour Sylvestre Wahid qui se soucie du bien-être de ses clients. 

Le petit-déjeuner Thoumieux est une ode à la gourmandise saine, sans toutefois (là est la prouesse !) proposer trop d’aliments riches. Le produit est au coeur de l’assiette, tout juste sublimé par les audacieuses interventions du chef. 

Mon conseil : ne prévoyez pas de déjeuner le midi, le petit-déjeuner est très généreux et riche en nutriments qui vous feront tenir toute la journée, surtout si vous terminez comme moi le pain et les confitures 🙂

Il me reste maintenant à vous raconter mon expérience à la Brasserie, stay tuned ! 

le fabuleux décor très reconnaissable

Le parcours du chef Sylvestre Wahid

Sylvestre Wahid est né au Pakistan il y a 40 ans. De son enfance heureuse il garde le souvenir très fort de sa mère et sa grand-mère qui l’ont entouré d’amour et qui lui ont transmis la passion de la culture des beaux produits. Sylvestre Wahid a d’ailleurs fait ses premiers pas dans le potager de ses grands-parents. Arrivé en France à l’âge de 9 ans, ne parlant pas un mot de français, de son village proche des montagnes pakistanaises au sud de la France, le choc est grand. Le père inscrit ses enfants dans une école catholique, les rebaptise avec des prénoms français. Shahzad devient Sylvestre. C’est une deuxième naissance.

Jeune adulte, il entre dans les cuisines de Thierry Marx au prestigieux Cheval Blanc à Nîmes. Le chef perçoit de suite les qualités du jeune homme et lui propose de le prendre en apprentissage. La première pierre de l’édifice est posée.

Dans un premier temps il officie aux côtés d’Alain Ducasse au 59 Poincaré puis lorsque le chef déménage au Plaza Athénée, il emmène Sylvestre Wahid avec lui. Alain Ducasse l’envoie à New York pendant 4 ans avant de le faire travailler dans son centre de formation. Dans ce dernier, il se frotte à toutes les techniques, tous les styles de cuisines : bistrot, haute gastronomie, cuisson sous vide, cuisson lente…

En 2005, il devient le Chef de l’Oustau de Baumanière où il décrochera 2 étoiles au Guide Michelin. Il y pratique une cuisine du soleil avec des produits d’une grande qualité. Au bout de quelques années son parcours s’enrichit d’une double expérience. Il cuisine l’été aux Baux-de-Provence et l’hiver à Courchevel au restaurant du luxueux hôtel Le Strato, où il décrochera encore une fois une deuxième étoile. 


Thoumieux

77 rue Saint-Dominique

Paris 7

Petit-déjeuner 28 €, 38 € et 48 €


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.