BISTROT BENOIT AU LOUVRE (DUCASSE CULTURE) : UNE RÉUSSITE !

Un des plus beaux musées du Monde, une galerie magnifique et rien pour se sustenter mis à part quelques sandwiches à la fraîcheur douteuse ! Ne parlons même pas de l’étage « by Autogrill » où il semble presque que les différents stands s’entraînent à servir la pire nourriture, à prix exorbitants bien sûr. 

Touristes et parisiens de passage (je vous rappelle que vous n’avez pas besoin de billet d’entrée au musée pour accéder au Carrousel, aux magasins et au Bistrot Benoit !) vont enfin pouvoir faire une pause bistronomique à prix serrés au coeur même du Louvre ! 

On doit cette ouverture au groupe Ducasse Culture qui s’est inspiré de la célèbre enseigne Benoit. Ouvert en 1912, entre l’Hôtel de ville de Paris et les Halles, il célèbre depuis plus d’un siècle la grande tradition bistrotière dans ce qu’elle a de meilleur, avec des plats traditionnels comme la langue de veau Lucullus, le filet de sole Nantua, ou les profiteroles Benoit, sauce chocolat. Depuis quelques années, Benoit a voyagé et les gourmands peuvent retrouver ce symbole du savoir-faire français aux restaurants Benoit de Tokyo et de New-York.

Les visiteurs du Louvre ont désormais le plaisir de trouver un Bistrot Benoit sous la fameuse Pyramide de Ieoh Ming Pei.

Sur 200 m2, les convives sont accueillis dans une ambiance chaleureuse avec ce côté bon enfant caractéristique des bistrots parisiens. Pour le décor : comptoir en zinc, parquet et boiseries de chêne, garde-corps en laiton, banquettes et alcôves recouvertes de velours rouge. Le personnel : long tablier et noeud pap’. Du pur bistrot. 

J’ai eu la chance de partager ma table avec 5 autres gourmands, ce qui nous a permis de goûter presque toute la carte. Heureuse surprise ! Tout est bon. Simple, classique, mais toujours réussi. A l’instar de cette fameuse blanquette de veau que je ne m’aventure plus jamais à tester au restaurant d’habitude. Belle crème épaisse, viande fondante, champi de belle tenue ! Clap clap.

le pur esprit bistrot !



Le croque se la joue infini, il est croustillant et moelleux, gras comme il faut, et on peut presque le dévorer à la main. Deuxième surprise du repas : les frites ! Joliment calibrées, bien salées, encore un sans faute. 

Poireaux vinaigrette et oeufs mayo, les deux stars des entrées, se révèlent délicieux, sans fioriture mais joliment présentés. Promesse tenue aussi avec le pâté en croûte qui se tient à la découpe. Parfaitement assaisonné, il est richement garni est accompagné de céleri rémoulade. 

 

La crème brûlée ne saurait être plus vanillée, le riz au lait ferme comme dans mes souvenirs d’enfance, et le baba stupéfiant de générosité. 

J’ai adoré cet endroit. Le décor est majestueux, so parisian, le personnel est parfait (Ducasse veille) et les prix plus que compétitifs puisque le ticket moyen n’est qu’à 20-25 €. On ne peut pas être plus au coeur de Paris. Ca donne envie de jouer les touristes, de s’offrir un billet d’entrée au Musée et de filer voir la Joconde (pour la 10e fois). 


Bistrot Benoit

Musée du Louvre

Accès : métro Palais Royal/Musée du Louvre, sortie Carrousel du Louvre. Parking Louvre, puis accès par la Pyramide

Ticket moyen 25 €

Ouvert tous les jours


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.