(V)IVRE PAR CAROLINE SAVOY – CANAL SAINT-MARTIN

« Nous faisons partie de ces privilégiés qui vivent des moments de partage et d’humanisme, nous voulons les transmettre en rassemblant ce qui nous fait vibrer, ce qui nous émeut. »

Après le succès de son premier restaurant dans le quartier de l’Opéra Garnier, Caroline Savoy (fille du grand chef étoilé) et son collaborateur Bruno Blain ont récemment ouvert leur toute dernière adresse rue de Lancry, à deux brasses du canal Saint-Martin. 

Caroline et Bruno ont imaginé ce restaurant comme ils aiment être reçus en tant que convive. Préparez-vous à être choyés ! Chez Vivre, on aime s’accouder au bar en attendant le reste de la troupe pour s’attabler, on aime saucer les assiettes, on défend la cuisine de mamie et on aime les plats qui bloblotent pendant des heures. 

Plus qu’un restaurant, c’est un hommage au plaisir et au bien-manger qui se joue rue de Lancry, une des rues les plus gourmandes de Paris. 

Carpaccio de langue de veau, billes de fromage frais et échalotes au vin rouge, vieille mimolette, roquette, vinaigrette aux câpres

lieu jaune et lait de coco

La carte est courte, de saison, moderne et se partage la vedette avec un semainier au charme désuet (rognons, blanquette, pot-au-feu). 

Le pain cuit sur place vient de la maison Landemaine à Paris. Les crottins de Chavignol et le Santranges de la Ferme Bailly/Blain dans le Cher, le Saint-Nectaire au lait cru 3 à 5 mois d’affinage de la Ferme Bertinet à Picherande, le Lavort de la Ferme Ris, le « FromNi » Vache-Brebis d’Auvergne, le Comté 42 mois d’affinage de la Ferme Lehmann à Verrière de Joux, le Mont d’Or de la fruitière de Monsieur Michelin… Les poissons arrivent tout droit des côtes normandes de Miko Esnouf et les légumes du Jardin d’Elise et Thierry Riant dans les Yvelines. 

Pas de name-dropping, juste une volonté affichée de mettre en avant les producteurs et fournisseurs. 

Le produit est la star de l’assiette à l’image de ce carpaccio de langue de veau subtilement associé à une vieille mimolette, un lieu jaune parfaitement nacré, une poitrine de cochon archi fondante, le ceviche de poissons relevé au citron vert et à la passion et les ris de veau juste snackés. 

C’est généreux. Dans les quantités et dans les saveurs. Chaque recette est savamment travaillée sans toutefois dénaturer le produit. 

On se sent bien chez Caroline Savoy, comme chez des amis qui savent recevoir. 

Un mot sur le chef 

Julien Didier a mené la brigade au (V)ivre Opéra Garnier pendant près d’un an. Après un BEP et Bac Pro cuisine, le jeune homme bourlingue entre la Corse, établissement « Le Week End », magnifique maison en bord de mer, et Paris au George V, l’Alcazar, la Maison Blanche et le canaille Ripaille, célèbre bistrot des Batignolles. Il collaborera pendant 5 ans dans cette dernière : rentré commis, il en sortira second de cuisine. 

« Aujourd’hui, chez (V)ivre, j’ai trouvé, à mon sens, ce qui se fait de mieux en terme de restauration allant

de la cuisine au service en passant par la déco, la vaisselle.

C’est un restaurant de son temps qui prête attention au convive dans sa globalité. »


(V)ivre Canal Saint-Martin

60 rue de Lancry

75010

Ouvert tous les jours, brunch le dimanche

Menus 39 € ou 59 €, menu eu 6 services 65 €, accords mets-vins 98 €

2e adresse à Opéra


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.