MALRO : LA MÉDITERRANÉE PAR DENNY IMBROISI ET MICAËL MEMMI – PARIS 3

Après Ida et Epoca, on retrouve avec joie Denny Imbroisi et Micaël Memmi (son associé chez Epoca) à la tête de cette néo-brasserie méditerranéenne située dans le Haut-Marais. 

Immense et lumineux, ce restaurant ambiance loft a été pensé et décoré par le Collectif Weekends qui signe l’architecture intérieure. On est transportés directement en Californie ou sur une plage italienne au coucher du soleil grâce à un habile jeu de lumières qui flirtent avec les nombreux miroirs. 

De belles hauteurs sous plafond et des matériaux bruts participent à rendre le lieu convivial et chaleureux : une table en marbre de Carrare, des plateaux de tables réalisés en parquet point de Hongrie, bar en laiton, banquettes en velours de laine, chaises esprit Ferguson et Hay, suspensions The Cool Republic et de multiples tableaux décalés pour habiller les murs en plâtre teinté.

L’entrée nous plonge dans un jardin d’hiver, la salle principale ravit les grandes tablées de copains, et l’étage est plus intimiste, sans oublier l’immense comptoir qui court dans la salle pour festoyer à l’apéritif. Le jeune Chef Barman virtuose franco-mexicain, Kaziel Balivet, célèbre les grands classiques, associe avec une intuition rare alcools premium et saveurs en proposant une carte de créations surprenantes.

Tapas, mezze, pizze, viandes cuites à la braise sont au programme. Du simple, du bon, de la gourmandise avant tout, pensée à petits prix. 

Le tarama à la citronnelle et gingembre est excellent car très crémeux, le thon mi-cuit parfaitement saisi sent bon le sésame et les keftas d’agneau légères et parfumées. 

Les rigatoni se dégustent simplissimo : caccio e pepe, hyper al dente ! La pizza aux bords gonflés croûte sous le fior di latte et la truffe d’été fraîche. 

Chaque assiette unit produits de la terre ou de la mer au végétal, le four à pizze s’enflamme pour des produits d’exception italiens savoureux. Les recettes traditionnelles se revisitent et s’interprètent pour se réaliser dans une assiette que l’on dévore des yeux avant de la conquérir.

En dessert : j’ai complètement craqué pour la tarte gianduja, noisettes entières du Piémont et caramel au beurre salé. 

Allez-y les yeux fermés.

Formule déjeuner 20 €. 



 

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Orange dit :

    👍🏻👍🏻miam!

    Envoyé de mon iPhone

    >

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.