UN DÎNER CHEZ RAMPOLDI, MONACO

 

A deux pas du Casino et de l’Hôtel de Paris se trouve le Rampoldi, adresse mythique monégasque depuis 1946.  Les générations se sont succédé sur ses célèbres banquettes, les Grimaldi venaient parfois y dîner. 

L’établissement, racheté récemment par un propriétaire russe, nous propose une nouvelle décoration mixant le marbre aux plafonds lumineux.  

Du nouveau en cuisine aussi avec l’arrivée en 2016 du passionné Antonio Salvatore, qui met en scène le meilleur de la Méditerranée et de son Italie natale sur la longue carte de victuailles. (sa bio est en fin d’article)

Les grands classiques de la gastronomie française sont également à la carte, fort réclamés par une clientèle exigeante. Foie gras, saumon fumé, caviar, huîtres de l’ami Gillardeau se partagent la vedette en entrée avec de sublimes artichauts frits et un vitello tonnato à se damner. La crème au thon qui recouvrait le veau était une merveille d’onctuosité. 

foie gras maison


Admirable travail du poulpe, proposé (chose trop rare) en carpaccio, accompagné de ses légumes très croquants pour un beau contraste à la dégustation. Les raviolis maison furent le clou du spectacle de notre dîner : une gourmandise absolue très parfumée à la sauge. 

profiteroles maison

Une institution monégasque à découvrir au moins une foie dans sa vie. La finesse des plats du chef et l’excellence du service assurent une belle expérience gastronomique aux accents méditerranéens. 

Monaco by night

Un mot du chef 

Antonio Salvatore a commencé son aventure culinaire dans sa Basilicata d’origine : il est né dans le beau village médiéval de Guardia Perticara et a fréquenté l’Istituto Alberghiero di Potenza. Il a gravi les échelons tout d’abord dans les hôtels et restaurants italiens avant de poursuivre sa formation à l’étranger dans les lieux de villégiature les plus célèbres. Le chef a affiné sa prédisposition méditerranéenne dans les cuisines de Ténériffe, Marbella et Madrid, sans oublier un séjour en Angleterre à Leicester. Il est resté dans la capitale espagnole plus d’un an et demi dans le temple du Chef étoilé Juan Pablo Felipe au restaurant El Chaflán. Le tournant décisif de sa carrière se situe en 2013 à son arrivée en Russie lorsqu’il a commencé à travailler dans des restaurants très haut de gamme. Il est depuis 2016 le chef du Rampoldi. 


Rampoldi

3 avenue des Spélugues

Monaco

Site


 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.