Après avoir arpenté les rues de la Vieille Ville (l’idéal est d’y rentrer par la Jaffa door), allez visiter le Saint-Sépulchre pendant que la foule déjeune puis déambulez dans les ruelles à la recherche d’Abu. Demandez aux vendeurs dans leurs échoppes, Abu est connu comme le loup blanc. L’odeur des falafels cuits dans leur bain d’huile vous aidera aussi à trouver la petite gargote d’Abu, cachée au fond d’une impasse. 


un vrai foul !
tahini maison

Le choix n’est pas immense mais tout est frais, fait maison et succulent. Taboulé, tahini, falafels et foul (une sorte de ragoût de fèves bien relevé). C’est une adresse très fréquentée par les vendeurs de la Vieille Ville, qui aiment s’y retrouver pour leur pause, fumer la chicha ou siroter un thé à la menthe. 

Archi typique ! 

lavabo dans la salle, du pur boui boui

Je ne peux pas vous indiquer d’adresse plus précise. Vous demandez « Abu » tout le monde connaît  🙂