Superbe construction normande et mythique auberge du XVIIe siècle située sur les hauteurs de Honfleur, la Ferme Saint-Siméon appartenait jadis à la Mère Toutain, réputée pour faire des peintres impressionnistes ses petits protégés. En échange du gîte et du couvert (sa table était fameuse), les artistes lui laissaient des oeuvres en cadeau. 

« Tous les jours je découvre des choses encore plus belles, c’est à en devenir fou ». 

Claude Monet 

Saint-Siméon veille sur l’auberge

l’atelier de peinture, dans le jardin
la lumière légendaire de l’estuaire de la Seine

la ferme fait partie des Relais et Châteaux de France

La maison possède le charme d’une vieille auberge normande. Le plafond est bas, fait de massives poutres en bois, ce qui confère aux salons une atmosphère chaleureuse, accentuée par le feu de cheminée qui crépite dès le petit-déjeuner. 

Deux bâtiments vous accueillent : le pavillon principal qui abrite le bar et le restaurant, avec ses escaliers en bois et ses colombages, et le Pressoir, dans le jardin, plus moderne et pourvu d’un accès direct à la piscine et au spa. 

Piscine intérieure chauffée, hammam, jacuzzi, sauna, salle de fitness sont situés en rez-de-jardin et non au sous-sol comme c’est souvent le cas. Au centre de beauté vous attend toute une gamme de soins de saison « Clé des Champs » et des soins Signature Ferme Saint Siméon bio à base de pommes de Normandie. 🙂

La Ferme de Bien-être accueille ses clients tous les jours de 8h30 à 20h00 et la clientèle extérieure est la bienvenue.

Ma Chambre, toute de bois vêtue, et une vue incroyable sur l’estuaire 

On comprend encore plus l’amour des peintres impressionnistes pour cet endroit quand on y a séjourné. Il paraît évident de vouloir capturer cette lumière si singulière. 

Deux des chambres du bâtiment principal sont historiques, l’une était celle toujours choisie par le peintre Claude Monet et l’autre, plébiscitée par Camille Corot.

Qu’elles soient sous les toits, mansardées ou en rez de jardin, toutes les chambres offrent de belles ouvertures sur le parc.

« Dans l’air de la Côte de Grâce, on respire du merveilleux. C’est qu’il y a là l’Estuaire aux sept couleurs. On le voit au fond d’un grand creux, entre les branches foncées des beaux arbres ; il y a là les barques à voiles sur l’Estuaire, les soleils couchants répétés au loin à marée basse dans la vase laquée, admirable, de chez nous ; la beauté toute proches de printemps blancs et roses, d’automnes royaux, effeuillés, bouquets morts sur les gazons vallonnés que l’on parcourt ; il y a tout cela parmi des nuages ronds et des azurs plats, des brumes et des pluies.. »

Lucie Delarue Mardrus, poétesse née à Honfleur


La Ferme Saint-Siméon

20 route Adolphe Marais

14600 Honfleur

Site