Loin de l’affluence et du désordre urbain, c’est au coin d’une petite place calme que Laura et Bastien Corinti, frère et sœur d’origine italienne ont choisi de poser leurs valises il y a 2 mois. Après avoir ouvert deux restaurants dans Paris (Merrigio, 9e et Damigiana, 1er), ils ont fait le choix pour leur nouvelle adresse Metà e Metà Pizzeria, de revenir tout près de là où ils ont grandi, à Fontenay-sous-Bois ; leur petite terre d’adoption où ils ont découvert l’amour de la cuisine.

Si les deux premiers restaurants du duo revisitent la gastronomie italienne de façon plus générale, chez Metà e Metà l’accent est mis sur la partie pizzeria. Le repas est un spectacle continu où l’on peut admirer le chef pizzaïolo napolitain Lello Sorrentino (ex Big Mamma) préparer ses pizzas très minutieusement et les enfourner délicatement dans un magnifique four à bois. Toutes les pizzas sont préparées et cuites devant nos yeux.

Avant de prendre notre commande, le chef nous présente sa spécialité en avant-première, une façon de commencer tout en douceur ce beau voyage vers l’Italie. Tout d’abord, une pizza miniature à la mortadelle et que le Chef a relevé avec du café moulu, ce qui donne un goût particulier et surprenant, mais qui n’en est pas moins savoureux. On nous propose également de goûter des morceaux de focaccia roquette, tomates cerises et parmesan.

En entrée, notre choix se porte sur une Tagliere di formaggi, un assortiment de différents types de fromages arrivés tout droit de Toscane et délicatement disposés sur une belle planche en bois. La provenance du fromage importé directement de petits producteurs est un gage de qualité et cela se ressent sur le goût fort et prononcé.


Puis nous goûtons la pizza Lily, composée d’une base sauce tomate San Marzano, mozarrella fior di latte, oignon pickles, thon de Méditerranée, olives noires et zeste de citron. La pâte est fine, moelleuse, aérienne et légère et le chef Sorrentino est très généreux en garniture. 


Il ne serait pas possible de terminer ce repas sans une note sucrée à l’italienne avec les fameuses douceurs plus connues sous le nom de Dolci. La dégustation débute avec le dessert italien par excellence, le Tiramisu alla nocciola (noisettes du Piémont IGP). Si l’association noisettes-café peut surprendre, le goût n’en est pas moins subtil et délicieux, mais ce dessert est perfectible, car le biscuit est parfois sec et parfois trop imbibé. Le Cannoli siciliani est quant à lui une pâtisserie sicilienne traditionnelle. Cette dernière est composée d’une pâte très croustillante, accompagnée d’une crème de pistaches de Sicile, de citron et de chocolat, pour une explosion de saveurs en bouche. Toutes ces différentes saveurs et textures en font un dessert très coloré et savoureux, qui rappelle légèrement les pâtisseries orientales.

C’est à l’arrière d’une épicerie qu’est caché leur petit dernier, comme un secret bien gardé. Tous les ingrédients sont exposés de façon à ce que le consommateur puisse visualiser exactement ce qu’il va manger. Produits secs (pâtes, riz, huile d’olive) mais également produits frais (charcuteries et fromages) qui donnent l’impression d’être plongé dans un petit village d’Italie. Une multitude petits producteurs italiens avec lesquels Laura et Bastien collaborent étroitement et sans intermédiaires.

Le rapport qualité-prix (entre 30€ et 40€ par personne pour une entrée et un plat) est excellent quand on sait à quel point le choix des produits proposés est minutieux et respectueux à la fois du client et de l’environnement (produits biologiques, AOP, IGP…)

> Article et photos signés Sirine


Meta e Meta

47 rue du Capitaine Dreyfus, Montreuil

Ouvert tous les jours sauf lundi soir